LE PREMIER MINISTRE OUVRE LES TRAVAUX DU FONCIER AU TOGO

Le Premier ministre, chef du gouvernement, Komi Selom Klassou a, au nom du président de la République, ouvert les travaux du premier Forum National du

Foncier (FNF), Ce mardi 18 avril à Lomé.

 

La rencontre regroupe environ 250 participants, représentant l’administration publique, le secteur privé, la société civile, la chefferie traditionnelle, les collectivités territoriales, le corps judiciaire, les forces de l’ordre et de sécurité, les partis politiques, les personnes ressources, les associations professionnelles des 5 régions économiques du Togo et des partenaires techniques et financiers. Des experts du Bénin, du Burkina Faso, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Cameroun, Rwanda, Maroc et Suisse sont aussi présents, afin de prêter les expériences de leurs pays aux travaux.

Ce forum, le premier du genre au Togo, s’étalera sur quatre jours, autour du thème : « Une gouvernance foncière inclusive pour un développement durable : le temps de l’action ». Il est à l’initiative du gouvernement avec l’appui de plusieurs partenaires techniques et financiers, notamment la Banque Africaine de Développement (BAD). Il a pour objectif global d’échanger sur les questions foncières dans leurs articulations au Togo avec les enjeux du moment. Il vise plus spécifiquement à faire l’état des lieux actualisé des problèmes qui minent le secteur du foncier ; identifier les parties prenantes de la gouvernance foncière ; spécifier le rôle et la responsabilité de chaque partie prenante ; passer en revue les textes en vigueur et en cours d’élaboration ; vulgariser les acquis en matière de gestion foncière.

 

Le forum sera marqué par des travaux en sessions plénières et des travaux en groupes. Des communications seront aussi animées par des consultants autour de 5 panels que sont « Mode d’accès à la propriété foncière au Togo » ; « Cadre juridique et institutionnel du foncier au Togo » ; « Causes de l’insécurité foncière au Togo » ; « Etat de gestion des litiges fonciers au Togo » et « Etat des lieux du marché hypothécaire au Togo ».

La tenue de ce forum se justifie par le fait que la gouvernance foncière est un facteur fondamental dans la lutte contre la pauvreté et le développement durable. Malheureusement le secteur foncier est souvent jalonné de maux de divers ordres en Afrique.

Au Togo, le foncier est, depuis quelques années, non seulement source de conflits entre citoyens et dans les communautés et encore entre deux communautés voisines, mais aussi et surtout, devient un objet de convoitise. Préoccupé de l’ampleur du phénomène, le gouvernement togolais a placé en bonne place la sécurisation du foncier dans la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE) comme l’un des défis majeurs que le pays doit relever dans la perspective de son émergence.

En ouvrant les travaux de ce forum, le Premier ministre a indiqué que la bonne gouvernance autour du foncier au Togo fait partie du projet de société du chef de l’Etat. Aussi, a-t-il salué le choix du thème, qui, selon lui, est en phase avec les préoccupations de l’heure. Pour le chef du gouvernement, la terre a toujours été pour l’humanité toute entière un capital précieux. Elle suscite en fin de compte des tensions et conflits communautaires, conduisant des citoyens au désarroi et freinant ainsi le développement des nations. Le Togo, a-t-il souligné, réitère sa détermination à résoudre ce problème avec hauteur, responsabilité et esprit du bien commun.

Auparavant, le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et du Cadre de vie, Me Fiatuwo Kwadjo Sessenou et le président de la délégation spéciale de la ville de Lomé, Fogan Adégnon avaient indiqué que les résultats qui découleront des travaux permettront au Togo de progresser dans la réalisation des Objectifs de Développement Durable.

Se félicitant également de la tenue de ce forum, le représentant résident de la Banque Africaine de Développement (BAD), Serge N’guessan a réaffirmé la disponibilité de son institution d’accompagner le Togo dans ce processus.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*