LOME ABRITE LA CONFERENCE DE HAUT-NIVEAU SUR L’AMELIORATION DE LA FOURNITURE DES SERVICES DE RECHERCHES ET SAUVETAGE EN AFRIQUE

Les travaux de la conférence de haut-niveau sur l’amélioration de la fourniture des Services de Recherches et Sauvetage (SAR) en Afrique ont démarré le lundi 10 avril à Lomé.

 Organisée par la Commission Africaine de l’Aviation Civile (CAFAC) sous l’égide de la Commission de l’Union Africaine (CUA) et en collaboration avec l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), cette rencontre qui se tient dans la capitale togolaise du 10 au 12 avril, regroupe les pays membres de la CAFAC, les organisations internationales et le centre conjoint de coordination aéronautique et maritime.

La conférence de haut-niveau sur les SAR vise à sensibiliser les décideurs dans les États africains sur la nécessité, entre autres, de mettre en place ou de maintenir des services SAR efficaces, d’offrir une occasion de coordonner le protocole d’entente sur les SAR, les lettres d’accord entre les États et d’encourager davantage d’accords multilatéraux.

Elle servira de forum pour susciter une prise de conscience au niveau le plus élevé et obtenir un engagement des États à mettre en œuvre les normes et pratiques recommandées (SARP) de l’annexe 12 de la convention de Chicago.

Par ailleurs, la conférence de haut-niveau soutient le projet d’organisation des SAR du plan

régional de mise en oeuvre complet pour la sécurité de l’aviation en Afrique (Plan AFI).

La rencontre devrait aboutir, notamment, à l’adoption d’une Déclaration et des objectifs pour

l’amélioration de la fourniture des services SAR en Afrique ; à l’adoption d’un projet SAR qui sera

géré par la CAFAC et dont le but sera d’assister les États membres de la commission dans la mise

en oeuvre au niveau national d’un plan, d’une législation, d’une réglementation et de manuels sur les

services SAR.

Les participants vont également adopter un mécanisme de collecte de fonds, avec des partenaires désireux de contribuer à la mise en oeuvre effective d’un projet SAR, destiné à renforcer la structure organisationnelle de ses services dans les Etats membres de la CAFAC. Il s’agira aussi de valider des modèles de textes réglementaires, des plans nationaux et régionaux et de la législation nationale en matière de services SAR.

Afin de débattre des problématiques liées à l’amélioration des SAR en Afrique, les Etats africains, les partenaires de la CAFAC, les organisations internationales, les principaux centres conjoints de coordination aéronautique et maritime de sauvetage des autres régions ont été invités à cette conférence pour présenter leurs points de vue sur les meilleures pratiques et partager leurs expériences.

Les travaux se déroulent en cinq sessions, notamment sur « Etat de la mise en œuvre de la fourniture des services SAR en Afrique ; les meilleurs pratiques et expériences ; les solutions proposées pour améliorer les services SAR en Afrique ; forum de discussion et de signature de mémorandums et lettres d’accord entre les États et la conférence ministérielle».

Le ministre togolais des Infrastructures et des Transports, Nisao Gnofam a relevé que les services SAR mis en place dans la plupart des Etats africains sont loin d’être efficaces. Il a déploré que le nombre de décès et de victimes ne cesse d’augmenter lorsqu’un accident ou un événement tragique se produit et ceci parce que les services SAR mis en place pour porter secours le plus rapidement possible aux victimes manque d’efficacité opérationnelle.

Il a invité les experts à coordonner les services de recherche et de sauvetage avec ceux des Etats voisins par la signature des accords SAR. « Ces accords permettront la mutualisation des moyens de recherche et de sauvetage. Ces derniers permettront également de rendre les services SAR plus efficaces, en facilitant le franchissement des frontières par les équipes d’intervention et en réduisant au minimum les formalités requises.

Le directeur général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC) du Togo, Col.

Gnama Latta, a indiqué que la conférence de Lomé a pour objectif d’aider les Etats à développer des stratégies de résorption des insuffisances pour la sauvegarde des vies humaines et la réduction des souffrances grâce aux opérations SAR par la mise en place d’un mécanisme de coordination et de coopération entre les Etats en mettant en commun les expériences, les compétences et les moyens pour plus de réactivité dans la conduite des opérations.

La secrétaire général de la CAFAC, Madame Iyabo Sosina et le président du Conseil de l’Organisation Internationale de l’Aviation Civile (OACI), Dr. Bernard Aliu ont pris part à la cérémonie d’ouverture.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*