Invité d’Honneur sur Lomebougeinfo : Dr HILLAH Ama Biova Kossi, responsable du Centre de basse vision et Optique Médicale (CBVOM)

Dr HILLAH Ama Biova Kossi, responsable du Centre de basse vision et Optique Médicale (CBVOM). L’œil est un organe sensible. Il permet à l’homme de voir. Cette fonctionnalité dont il assure tend à disparaitre sous l’influence des agents externes et parfois à des facteurs lié à la naissance. Pour s’informer d’avantage sur les maux d’yeux, causes et traitements, nous avons rencontré Dr HILLAH Ama Biova Kossi, responsable du Centre de basse vision et Optique Médicale (CBVOM) sise à l’école des savoirs à Attiegou.

Journaliste : Bonjour Monsieur, présentez-vous et présenter votre Cabinet.

CBVOM: Je me nomme HILLAH Amah Biova Kossi, je suis ingénieur en optométrie. J’ai fait mes études à Cuba, depuis 2010 je suis à Lomé et en 2015 j’ai installé mon cabinet d’optométrie et optique. Mon cabinet comme son nom l’indique, c’est le CBVOM (centre de basse vision et optique médicale).

Journaliste : C’est quoi l’optique médicale ?

CBVOM : C’est tout ce que vous voyez comme centre optique à Lomé. Vous allez dans les centres, vous choisissez des montures et on vous fait des commandes de lunettes, c’est pour des gens qui voient mal. Par exemple des enfants qui n’arrivent pas à voire au tableau ou quand ils utilisent leur vue, ils disent qu’ils ont mal. C’est l’optique médicale qui s’occupe de tout cela.

Journaliste : Quelles peuvent être les sources des problèmes d’yeux ?

CBVOM: Les problèmes d’yeux, d’abord nous avons une grande catégorie appelée défauts visuels. En fait ces défauts visuels ne sont pas des maladies ; ce sont des défauts qui sont congénitales. On nait avec, d’où héréditaires. Si nous prenons la Myopie : c’est la personne qui a du mal à voir de loin ; Il a des yeux trop grands et quand les rayons sont focaliser, l’image n’arrive plus sur la rétine, l’image s’arrête sur le chemin ; ce qui fait qu’il a une image pas nette. De même que les autres défauts visuels tels que l’hypermétropie et d’autres. Journalistes : Dites-nous, est ce qu’il existe d’autres sources liées aux problèmes d’yeux en dehors de l’hérédité ?

CBVOM : Oui. Ses sources qui ne sont pas congénitales sont plutôt des maladies. Ces dernières sont des agents externes, c’est des microbes, des choses qui peuvent venir affecter l’œil et troubler la vue, dans ces cas, on peut prescrire des médicaments et d’autres choses pour vous guérir. En dehors des maladies il y a des situations qui sont traumatiques, ça veut dire que la personne a un accident ou a reçu un coup et qui a affecté l’organe visuel ; puis enfin le vieillissement des cellules ou organe visuel, ce qui entraine des images floues que l’on rencontre lorsque l’âge avance.

 Journaliste : Que peut-on dire des lunettes qui sont déversées sur les marchés et que tout le monde utilise généralement pour se protéger contre le soleil ? Est-ce que c’est des lunettes de confiance puisque la plupart provient de l’Europe ?

CBVOM : Ce n’est pas du tout conseillé d’utiliser des lunettes qui proviennent de partout. En Afrique, nous avons beaucoup de lunettes qui sont importées. Nous voyons partout pousser des ONG et qui disent, venez nous allons vous donner des lunettes à 10. 000f ou 15.000 f CFA mais, nous qui sommes dans le domaine, nous conseillons que c’est pas du tout la bonne solution. Si vous voyez sur cent (100) personnes ou sur deux (2) personnes, il est rare de voir toutes ces personnes avoir la même prescription. Pour les lunettes de soleil, au fait si vous allez en Europe il y a une norme, c’est-à-dire que ces lunettes sont capables de couper les rayons ultra-violets à une longitude donnée généralement à 400 nanomètre. Le problème avec le soleil c’est ces rayons qui sont sources de dommages pour les yeux.

 Journaliste : Quelles sont alors les infrastructures ou équipements que vous disposez a votre cabinet pour aider les personnes qui ont des problèmes d’yeux?

CBVOM : Dans notre société, centre de basse vision d’optique médicale, nous avons une salle de consultation pour les yeux ou nous pouvons prescrire des lunettes, prescrire les lentilles de contacts, aussi prescrire les aides de basse vision. Nous pouvons soigner aussi ou prescrire des médicaments pour des maladies vraiment très simples comme la conjonctivite ou encore appelé Apollo.

Journaliste : Un message !

CBVOM: Je remercie tous ceux qui ont confiance à notre cabinet CBVOM sise à Attiegou et je remercie vous les journalistes de « AfricaTalents et Lomebougeinfo » pour tout ce que vous faites pour nous les entrepreneurs. Merci

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*