LA VILLE DE LOME ABRITE DU 26 AU 30 SEPTEMBRE 2016 UNE FOMATION DES FORMATEURS SUR L’OUTILS D’EVAUATIO DE LA CHARGE DE TRAVAIL POUR LA DETERMINATION DES BESOINS EN PERSONNEL DE SANTE.

Partout dans le monde et plus précisément en Afrique, la pénurie en ressources humaine pour la santé en ce XXIe siècle devient de plus en plus importante. Les agents de santé sont soumis à un stress face à une telle situation et généralement à une insécurité croissant dans l’exercice de leur fonction.

Pour palier ces incohérences et faciliter le travail aux personnels de la santé, le groupe organique des systèmes et service de santé HSS  de l’organisation de la santé OMS a initié une série de formation des formateurs sur l’outil d’évaluations de la charge de travail pour la détermination des besoins en personnels de santé.

 Cet atelier ouvert ce lundi 26 septembre prendra fin le 30 de ce mois. L’objectif poursuivi est de renforce les capacités  d’un groupe d’experts sur l’outil WISN à travers un renforcement de capacité sur l’ensemble du processus d’utilisation de WISN, sa méthodologie, l’analyse et l’interprétation des résultats afin d’être apte de former d’autres et de soutenir le pays.

Ils sont une trentaine de participants à prendre part a cet atelier qui est a sa deuxième session consacrée au pays francophones après celui de novembre 2015 dont les bénéficiaires sont les experts des pays anglophones.

Plusieurs modules seront développés à l’issu des cinq jours de rencontre dont l’introduction à la méthodologie de WISN, l’application manuelle de WISN, l’application logicielle de WISN, la mise en œuvre du processus WISN et enfin l’élaboration des standards d’activité.

Chaque module fera objet de présentation et démonstration suivi des questions réponses. Les participants apprendront comment utiliser manuellement WISN et sur ordinateur.

Le représentant de la représentante résidente  de l’OMS Dr. Dravé Mamadou  présent à cet atelier, salue une fois encore l’organisation de cette rencontre  et estime que cette formation viendra donner un coup de pouce en ce qui concerne les besoins en ressources humaines de la santé « dans ce domaine plus qu’ailleurs il est fondamental de disposer d’une infrastructure humaine solide pour combler le fossé entre les engagements et leur réalisation, et pour  prendre une longueur d’avance sur les défis sanitaires du XXIe siècle ». Docteur Dravé Mamadou a également  convié ces experts au cours de son intervention qu’au terme de cette formation, de s’investir pleinement afin d’apporter leur appui technique attendu aux pays de la région.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*