Lancement de la semaine du cinéma Sino- togolais par le ministre Guy Madjé Lorenzo

La semaine du cinéma Sino-Togolais a été lancée le lundi 19 septembre à Lomé au cours d’une cérémonie présidée par le ministre de la Communication, des Arts, des Sports et de la Formation civique, Guy Madzé Lorenzo, en présence des membres du corps  diplomatique, des  autorités administratives et traditionnelles,   des  artistes ainsi que des cinéastes.

La semaine du cinéma sino-togolais qui se déroule du 19 au 24 septembre est un festival de projection de 30 courts métrages togolais et 5 films chinois long métrage dans dix quartiers de Lomé. L’objectif est de rapprocher le cinéma des togolais et d’encourager les jeunes talentueux à s’intéresser à la production et la réalisation des documentaires et des films.

Cette initiative est à l’actif du ministère de de la Communication, des Arts, des Sports et de la Formation civique en collaboration avec l’ambassade de la République populaire de Chine au Togo. Elle vise à promouvoir le 7 ème art au Togo et à renforcer les liens d’amitié et de coopération culturelle qui existent entre les deux pays.

Pour la circonstance, l’assistance a suivi deux films. Le premier intitulé «  rhum’heure », un court  métrage  de  13mn  réalisé  par  le  cinéaste  togolais,  Maxime  Tchincoun.  L’œuvre  retrace l’histoire d’une jeune fille qui désir allé à un concert après être informé d’une menace terroriste qui plane à l’horizon. Le second film titré « quatre héros », d’un réalisateur chinois véhicule l’histoire des jeunes hommes qui veulent bien faire la compagnie des femmes mais n’aiment pas qu’on leur parle de mariage.

Egalement, les lauréats togolais de l’édition du festival « Clap Ivoire » tenue du 6 au 12 septembre à Abidjan, ont été présentés au public. Il s’agit du cinéaste Maxime Tchincoun qui a remporté le prix du meilleur scenario et bourse Canal Plus avec son film intitulé «  Rhum’heure » et Palakiyem Kpatcha qui enlève le meilleur prix documentaire avec l’œuvre titrée « Moi, moche et vivant ». Les deux lauréats cinéastes togolais ont reçu les félicitations du ministre chargé des Arts, Guy Madzé Lorenzo.

Le ministre a salué les relations de coopérations entre la Chine et Togo et indiqué que cette amitié soit pérenne pour que le Togo puisse connaitre un progrès comme la Chine dans le domaine culturel  et des arts.  Il  a indiqué que cette  semaine  du  cinéma sino-togolais soit un canal  de découverte des jeunes cinéastes talentueux de par le public en vue de promouvoir le 7ème art au Togo.

Le directeur national de la Cinématographie, Koutom Essohanam a émis le vœu de voir des accords de coproduction et de production cinématographique avec la Chine en vue d’aider le cinéma togolais à se développer. « La Chine a une traduction de cinéma et surtout de production cinématographique », a-t-il dit.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*