LE NET ENCOURAGE LE GOUVERNEMENT A ACCELERER LE PROCESSUS DE DECENTRALISATION

Le président du Nouvel Engagement Togolais (NET), Gerry Taama  exhorte le gouvernement  à accélérer le processus de décentralisation devant aboutir aux élections locales au cours d’une conférence  de presse animée le jeudi 21 avril à Lomé.

Cette rencontre avec les professionnels de médias   a  permis  au  président  de   ce  parti politique  de  l’opposition  de dévoiler  ses propositions sur le processus de décentralisation et de se prononcer sur l’actualité socio- politique.

Dans  sa  déclaration  liminaire,  Le président  du  NET  a  indiqué  que  « depuis  la création de son parti le 26 avril 2012, sa formation politique n’a cessé de faire des élections locales, la clé de voute de la démocratie ainsi que l’outil essentiel au développement harmonieux et intégral au Togo ».

  1. Taamaa notifié qu’en 2013, son parti était « le seul à proposer une organisation concomitante des législatives avec les locales, mais la nécessité de la décentralisation paraissait à l’époque marginale autant aux yeux du parti au pouvoir que de plusieurs partis de l’opposition malgré le vote d’une loi sur la décentralisation et des collectivités locales depuis 2007 ».

Le NET se félicite, dit le président, du travail accompli par le comité technique composé des représentants de la majorité et de l’opposition parlementaire et «  exhorte le gouvernement à introduire son texte à l’Assemblée nationale, où elle compte sur la commission des lois pour élargir les consultations et le débat aux partis extraparlementaires, à la société civile et à toutes les forces vives de la nation ».

Sur  le  plan  de  modèle  de  décentralisation,  le  NET  propose  à  l’exécutif  togolais,  une décentralisation  à  double niveaux  notamment  dans  toutes  les  préfectures  afin  de  faire  une expérimentation complète des collectivités décentralisées et dans les communes, en limitant celles ci aux agglomérations de 20 à 100.000 habitants et ce faisant la gestion municipale aura ainsi un meilleur sens avec un double continuum démographique et géographique.

« Le début de la décentralisation entamé par le gouvernement en créant quatre autres

préfectures  supplémentaires   reste  une  excellente  initiative,  mais  il  faudra  aller  plus  loin  en nommant des gouverneurs de région, à l’instar de ce qu’expérimentent avec beaucoup de réussite, les forces de défense et de sécurité », a préconisé le NET.

Par ailleurs, sur le plan politique, ce parti déplore que «  la nomination d’un chef de fil de l’opposition et de son entrée en service ne s’accompagne pas d’une obligation de compte rendu, voire d’organisation de l’opposition par celui qui en a hérité le titre ». Pour le NET, il aurait été souhaitable que les discussions entre le chef de fil de l’opposition et le ministre en charge de la Décentralisation connaissent une diffusion au mieux orale aux responsables des autres partis  de l’opposition.

Enfin, face aux menaces terroristes, le NET demande au peuple togolais de continuer à maintenir la vigilance et à dénoncer des personnes suspectes.

One comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*