17e REUNION ORDINAIRE DE L’ASSEMBLEE DES MINISTRES DE LA SANTE DE LA CEDEAO EN GUINEE BISSAU

La 17 ème réunion ordinaire de l’assemblée des ministres de la Santé de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est tenu le vendredi  8  avril  dernier  à  Bissau  en  République  de  Guinée-Bissau. Au  cours  de  cette  rencontre,  les ministres de la Santé et chefs de délégations des Etats membres ont examiné des projets, pris des résolutions  et recommandations selon  les  termes  d’un  communiqué final ayant sanctionné les travaux.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le chef de l’Etat de Guinée-Bissau, José Mario Vaz. Les travaux qui se sont poursuivis, sous la présidence du ministre de la Santé publique de Guinée-Bissau, Dr Cadi Seidi, ont permis aux participants de prendre connaissance des rapports du

Comité des Experts et du Forum des Partenaires et d’adopter à l’unanimité le Rapport annuel 2015 de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS). Ils ont également adopté des résolutions relatives  à  la  désignation  des membres  du  Conseil  d’administration  du  Centre  Régional  de

Surveillance et Contrôle des Maladies de la CEDEAO (CRSCM/ CEDEAO) pour la période 2016-2017, à la proposition du Protocole d’accord de coopération sur les conditions de mise en place et du  déploiement de personnel médical dans le cadre de la lutte contre les épidémies et au plan stratégique régional de la recherche pour la Santé.

Les ministres en charge de la Santé de la CEDEAO ont renvoyé à la prochaine réunion, l’examen des projets, entre autres, le projet de la résolution sur l’harmonisation de la nomenclature et l’ancrage institutionnel des Directions nationales en charge de la Santé familiale et reproductive au sein des ministères de la Santé ; celui de la résolution sur la Promotion des bonnes pratiques en matière de Délégation de tâches dans la mise en œuvre des programmes de Santé familiale et reproductive des Etats  membres de la  CEDEAO. Ils ont réitéré leur engagement à soutenir le processus de création du CRSCM/CEDEAO avec siège au Nigéria, conformément à la décision prise par la 47ème

Conférence des Chefs d’Etats et de Gouvernements de la CEDEAO tenue à Accra, le 19 mai 2015.

Les  participants  ont  réaffirmé  leur  engagement,  à  assurer  la  fonctionnalité  rapide  du CRSCM/CEDEAO dans le respect du cadre réglementaire adopté par la 75 eme session du conseil des ministres de la CEDEAO à Abuja les 13 et 14 décembre 2015 et entériné par  la 48 ème Conférence des chefs d’Etats et de gouvernements de la CEDEAO tenue dans la même ville les 16 et 17décembre 2015. Ils ont reconnu le rôle déterminant dévolu aux institutions nationales de coordination   ainsi  qu’aux  laboratoires   par  la  réglementation  communautaire  pertinente,  afin d’assurer une efficacité optimale du CRSCM/CEDEAO dans ses interventions en matière de lutte contre les épidémies. Ils se sont engagés à désigner officiellement les structures nationales retenues au  titre  des  institutions  nationales  de coordination  dans  le  cadre  de  la  mise  en  place  du CRSCM/CEDEAO.

Ces  acteurs  de  la  Santé  exhortent  l’OOAS et l’ensemble des  partenaires techniques  et financiers à tout mettre en œuvre pour parvenir à la mise en réseau des  institutions nationales de coordination avec le Centre régional. Ils réaffirment l’importance des laboratoires dans la lutte contre les épidémies et invitent l’OOAS et l’ensemble des partenaires techniques et financiers à s’investir dans la mise en réseau des laboratoires dans la région. Les ministres ont relevé la pertinence de la mise en place d’une équipe régionale d’intervention rapide de la CEDEAO en vue de garantir une riposte régionale appropriée et efficace dans les pays, en cas de survenance d’une épidémie. Ils demandent à la Commission de la CEDEAO de mettre à la disposition de l’OOAS les ressources nécessaires pour le fonctionnement du CRSCM/CEDEAO.

La prochaine réunion ordinaire se tiendra au Nigéria au cours du premier trimestre 2017.

Etaient présents, les ministres et Chefs de délégations du Bénin, du Burkina Faso, du Cap Vert, de la Côte d’Ivoire, de la Gambie, de la Guinée-Bissau, de la Guinée, du Liberia, du Mali, du Niger, du Nigéria, du Sénégal, de la Sierra-Leone et du Togo.

Source OOAS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*