Présidentielle du 25 Avril: Le Ministre Bawara fait la lumière sur les résultats provisoires

Le  ministre  de  l’Administration  Territoriale,  de  la Décentralisation et des Collectivités Locales, Gilbert Bawara a animé un point de presse le mercredi  29  avril dernier  à  Lomé  pour  éclairer  l’opinion  nationale  et  internationale  sur  la publication des résultats provisoires du scrutin présidentiel du 25 avril dernier.

« Je voudrais tirer mon chapeau au peuple togolais pour son esprit de maturité politique affiché tout au long du processus électoral et féliciter l’ensemble des candidats pour leur comportement tout au long du processus électoral », a déclaré le ministre Bawara.

Concernant  les  surplus  de  voix  constatés  par  la  Commission  Electorale  Locale Indépendante (CELI) dans la préfecture de la Binah lors de la centralisation des données, il a indiqué  que  les  1200 voix  environ en  question,  ne sont pas attribués  à un  candidat particulier mais sont simplement « une erreur de calcul ».

Le ministre de l’Administration Territoriale a souligné que la différence de voix entre Faure Gnassingbé et Jean-Pierre Fabre est telle que, même si plusieurs milliers de voix étaient invalidées, cela ne changerait strictement rien au résultat. Il a laissé entendre que le Togo avait échappé de justesse à un scénario à l’ivoirienne car les représentants du Combat pour l’Alternance Politique en 2015 (CAP 2015) à la Commission Electorale Nationale Indépendante  (CENI) avaient tout tenté pour empêcher la publication des résultats en multipliant les obstructions de toutes natures.

Le ministre a apprécié le calme et la sérénité qui prévalent actuellement dans le pays avec la reprise des activités surtout à Lomé, dans un climat de paix. Il a souligné que « Toute  contestation  des  résultats  est  désormais  de  la  compétence  de  la  Cour constitutionnelle ». Il a rappelé que toute tentative de perturbation de la paix et de la sécurité nationale  sera  empêchée  dans  les  limités  de  la  loi.  Il  n’a pas  manqué  d’appeler  les journalistes nationaux et internationaux  à plus de professionnaliste dans le traitement de l’information.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*