Le ministre BAWARA poursuit sa tournée dans le Canton de Vapkossito

Le  ministre  de  l’Administration  territoriale,  de  la Décentralisation et des Collectivités locales, Gilbert Bawara a poursuivi sa tournée citoyenne de sensibilisation pour une élection apaisée et sans violence le mercredi 25 mars dans le canton de Vakpossito.

Les échanges entre le ministre et les populations ont porté sur l’importance d’une élection, les enjeux de l’élection présidentielle prochaine dans la paix et la cohésion sociale ; les mesures prises par le gouvernement pour une élection apaisée sans violence et les raisons de la visite du président ghanéen, John Mahama Dramani au Togo.

Pour  le  ministre,  le  vote  est  un  droit fondamental,  un  devoir  citoyen  et  que  tout  le monde a la liberté d’exercer ce droit et nul ne peut  empêcher  son  prochain  d’aller  voter.  Le vote, dit le ministre, permet de choisir librement le candidat pour conduire les affaires du pays et de  mettre  en  place  les  institutions  de  la République.

Pour le scrutin prochain, Ministre  Bawara a souligné que le Togo doit prouver à la face du monde qu’il a  atteint  la  maturité  et  qu’il  est capable  de prendre son destin en main.

Une  élection  pacifique,  paisible  et  sans  violence,  selon  le  ministre,  permet  de  vaquer librement aux occupations quotidiennes et de se consacrer au développement socio-économique du pays. Le ministre a exhorté les populations de Vakpossito à préserver la paix et la cohésion sociale, avant, pendant et après l’élection d’avril prochain. Il a par ailleurs, rassuré ses administrés que toutes les mesures sont prises par le gouvernement pour une élection sans violence.

Sur la visite du président Ghanéen, John Mahama Dramani au Togo en qualité de président en exercice de la CEDEAO, le  Ministre Bawara a expliqué qu’il est venu pour écouter, comprendre et discuter avec les acteurs politiques de cette élection  pour un bon déroulement du scrutin. A entendre le ministre, le gouvernement a sollicité deux experts de la Francophonie pour aider la CENI à auditer le fichier électoral.

Les  populations  ont  exprimé  des  préoccupations  liées  entre  autres,  aux  origines  des violences, aux réformes, aux infrastructures, à l’emploi, la santé et à l’éducation.

A  toutes  ces  préoccupations,  le  ministre  a  déclaré  qu’elles  font  partie  de  l’agenda  du gouvernement et des solutions idoines seront bientôt trouvées.

3 comments

  1. Hey, Great post buddy. Completely enjoyed reading it. Thank you. I wrote this article on my website

  2. Wow, awesome blog layout! How long have you been blogging for? you make blogging look easy. read my blog post here.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*