Réforme des marchés publics

 L’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) organise du 23 au 26 février à Lomé en collaboration avec la Direction Nationale du Contrôle des Marchés Publics (DNCMP), la première revue des marchés publics de l’année à l’intention de l’ensemble des autorités contractantes du système de passation des marchés publics au Togo.

Cette revue est l’aboutissement d’un processus inclusif démarré en mars 2014 par un atelier sur la gestion des informations liées aux marchés publics. Elle vise à analyser les éventuelles difficultés qui peuvent ralentir l’évolution des procédures à tester le dispositif des points focaux mise en place au sein de toutes les autorités contractantes pour être les interfaces entre leurs structures, l’ARMP et la DNCMP. Il sera également question de faire le bilan des marchés de 2014, de détecter les goulots d’étranglement qui handicapent le système afin de proposer des actions correctives et préventives.
Le nouveau format de revue des marchés publics qui va au-delà du périmètre d’action de la revue des plans de passation des marchés publics se veut être un outil d’évaluation plus complet et fera intervenir tous les échelons du système de passation des marchés. Cet outil d’évaluation permettra de produire des données fiables devant servir à définir des indicateurs en vue d’évaluer à périodes régulières, les capacités opérationnelles des institutions et organes de gestion des marchés publics.
Le directeur général de l’ARMP, René Kapou a signifié que c’est la première fois qu’une revue des marchés publics prend en compte toutes les autorités contractantes depuis la mise en œuvre effective de la réforme des marchés publics et des délégations de services publics au Togo. Il a souhaité que les autorités contractantes à l’atelier formulent des recommandations pour améliorer la gestion des marchéspublics.
Les travaux de la revue se tiennent en deux sessions de deux jours chacune, à raison d’une session pour les autorités contractantes relevant de l’administration publique et d’une session pour les autorités contractantes des sociétés d’Etat et des partenaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*