Les douanes togolaises pour une politique de proximité avec les opérateurs économiques

Les douanes togolaises se sont fait connaître davantage des opérateurs économiques et du public à l’occasion de la célébration de la Journée Internationale de la Douane (JID), le jeudi 26 janvier à Lomé.

Placée sous le thème «Les frontières séparent, les douanes rapprochent», cette célébration devenue pour toutes les administrations des douanes du monde une tradition, permet de faire connaître cette institution.

C’est aussi une opportunité pour les administrations douanières de réfléchir sur leur politique afin de rapprocher le pays en général et particulièrement les opérateurs économiques et tous les acteurs du commerce international, de faciliter et de sécuriser les échanges commerciaux.

Cette journée a permis d’entretenir les représentants du secteur privé, les syndicats de commissionnaires en douane agrées et les diverses personnalités sur le thème général et «Le régime de transit: enjeux et perspectives».

Véritable poumon de l’économie nationale, les douanes sont des portes et des sorties de tout pays ou de toute communauté économique. Elles représentent aujourd’hui l’une des plus importantes régies financières de l’Etat avec près de 40% de recettes. Chargées d’assurer la perception des droits et taxes de douanes à l’importation comme à l’exportation, les douanes ont une mission fiscale, économique et sécuritaire. Elles accompagnent aussi les entreprises nationales dans leur quête de prospérité.

Pour le directeur de cabinet du ministère de l’Economie et des Finances, Semodji Djossou, les frontières étant un symbole de séparation ou de division, les membres de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD) ont un principal défi à relever, celui de trouver la meilleure méthode qui permettra l’effectivité de la connectivité ainsi que son amélioration et sa pérennisation. II a appelé les douanes à adhérer aux objectifs poursuivis par ce thème, entre autres, la mise sur pied des douanes en réseau international, le développement des guichets uniques, les initiatives de promotion d’échange de connaissances et l’établissement de rapports de confiance.

Le directeur général des douanes, Adédjé Kodjo Sévon-Tépé a relevé que son institution a inscrit dans ses priorités la collaboration avec les douanes de la sous région et même celles des pays du Nord ainsi que le développement du partenariat avec le secteur privé.

Pour lui, l’appropriation de ce thème par les administrations douanières doit les amener à renforcer l’assistance mutuelle entre elles et favoriser le partenariat entre les douanes et les secteurs public/privé.

La veille de cette célébration, l’administration des douanes a organisé une journée portes ouvertes sur ses services à la direction générale, aux postes de Kodjoviakopé et au Port Autonome de Lomé. Les citoyens ont ainsi été édifiés sur les procédures douanières, a confié le directeur général adjoint des douanes, Adjabo Ekpao.

Les festivités se poursuivent jusqu’au week-end avec des activités sportives notamment un cross country et un match de football entre les équipes des douanes togolaise et béninoise.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*