ACCES DES PERSONNES HANDICAPEES AU MARCHE DE L’EMPLOI: LE RAPPORT D’EVALUATION FINALE DE MISE EN ŒUVREDU PLAN D’ACTIONS VALIDE

Spread the love

 

Le ministère de la Fonction publique, du Travail, de la Réforme administrative et de la Protection sociale a organisé, le mercredi 9 septembre à Lomé, un atelier de validation du rapport d’évaluation finale de la mise en œuvre du Plan d’actions pour l’accès des personnes handicapées au marché de l’emploi (PAAPHME).

L’accès des personnes en situation de handicap au marché de l’emploi reste une priorité du gouvernement. En 2014, le ministère en charge de l’Emploi à travers la Direction Générale de l’Emploi (DGE), avec l’appui du PNUD, a effectué une étude diagnostique sur la situation des personnes handicapées en matière d’emploi assorti d’un Plan d’actions quinquennal pour l’accès de ses personnes vulnérables au marché de l’emploi. Ce document stratégique a servi de référence d’actions à l’ensemble des acteurs organisés autour des thématiques de l’emploi et du handicap de 2014 à 2019. Comme prévu dans son mécanisme de suivi-évaluation, une évaluation finale devra être faite au terme de la mise en œuvre. La présente rencontre répond à cet impératif.  La quarantaine de participants, pour une bonne compréhension du rapport, ont d’abord suivi une présentation synthétique du document par la consultante commis pour son élaboration, Mme Raïssa Tchonda. Les travaux de groupe ont permis de faire une analyse approfondie du rapport. La restitution des travaux et les débats qui ont suivi, ont conduit à la validation du Plan d’action pour l’accès des personnes handicapées au marché du travail. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le directeur de cabinet du ministère en charge de l’Emploi, Sampo Alandja. Celui-ci a, au nom du ministre, remercié les acteurs du monde du travail pour les efforts déployés au niveau des services pour lutter contre la propagation de la pandémie du coronavirus. Parlant du PAAPHME, il a souligné que les personnes handicapées sont des citoyens à part entière, et de ce fait, ne devaient pas faire objet de marginalisation et de discrimination notamment en matière de leur accès à l’emploi. M. Sampo a affirmé que le gouvernement est préoccupé par cette situation soulignant les différentes initiatives en faveur des personnes en situation de handicap comme les séances de sensibilisation, la garantie des quotas au niveau de l’emploi ou encore la formation des différents acteurs socio professionnels pour prendre en compte l’accès de ces personnes vulnérables au marché de l’emploi. Il a remercié les partenaires techniques et financiers particulièrement le PNUD, la GIZ, les consultants pour l’accompagnement et appelé à continuer la bataille soulignant que malgré les avancés, la situation des personnes handicapées reste préoccupante. Le directeur général de l’Emploi, Kondo Looking s’est réjoui de l’aboutissement du processus, précisant que tout le monde est concerné par la question, étant tous des personnes handicapées potentielles. Pour lui, la situation de l’emploi est devenue plus compliquée en raison de la COVID 19, et davantage pour les personnes handicapées appelant à œuvrer pour leur accès à l’emploi. TF/DHK

 

Share This Story !