Cyclisme: les coureurs relancent leur machine

Quatre mois et demi après son interruption, le World Tour retrouve son droit de cité avec les Strade Bianche samedi. Coup d’envoi d’une deuxième partie de saison particulièrement dense.

Les coureurs sont donc prêts pour une fin de saison inédite avec un programme d’une compacité jamais vue. Tout ceci dans une atmosphère bien étrange due à la crise du Covid-19.

Pierre angulaire du cyclisme professionnel, le Tour de France s’élancera pour la première fois de son histoire à la fin du mois d’août. Il se terminera alors que les Championnats du monde d’Aigle-Martigny débuteront. Les Mondiaux à peine terminé, place trois jours plus tard à la première des classiques ardennaises ! Le Tour d’Italie et la Vuelta ne pourront pas s’empêcher d’empiéter l’un sur l’autre pour une fin de saison repoussée à mi-novembre pour certains coureurs.

Si d’un point de vue sportif, la période s’annonce excitante, elle le sera moins du côté sanitaire. « Les coureurs devront s’astreindre à un test sérologique avant leur première course World Tour. Ensuite, ils devront passer des tests de détection du coronavirus à J-6 et à J-3 avant le départ de chaque course World Tour, des prescriptions imposées par l’UCI », détaille Anthony Bouillod, l’un des entraîneurs de l’équipe Groupama-FDJ.

ats/alt