Abdou Assouma honoré par L’UNCIT

Le président de  l’Union Nationale des Convertis à l’Islam au Togo, El Hadj Mohamed Komina a rencontré M. Abdou Assouma, le président de la Cour constitutionnelle. Lui et sa délégation ont eu l’honneur d’être reçu et d’échanger avec M. Assouma.
Cette rencontre est une occasion pour dire merci au président de la Cour pour son travail suite aux élections présidentielles du 22 février dernier. Son dévouement à demeurer le garant de la Constitution togolaise ne passe pas inaperçu. En témoigne sa reconduction pour la deuxième fois à la tête de cette instance par le président de la République, Faure Gnassingbé.
Aux dernières élections de février dernier, le président de la Cour constitutionnelle, a , conformément à sa mission, eu la lourde tâche de proclamer les résultats des urnes d’après ceux provisoires de la CENI.
Cinq mois après les élections, l’Union Nationale des convertis à l’Islam du Togo (UNCIT) lui a délivré un diplôme de mérite. Le président de la Cour s’est réjoui de cette reconnaissance de l’UNCIT. Pour le président de l’Union, il est temps que chaque togolais travaille pour le bien du pays. Il salue les efforts du président togolais, Faure Gnassingbé et partant tout le gouvernement et félicite aussi M. Abdou Assouma.
El Hadj Mohamed Komina a salué le travail du président de la Cour constitutionnelle. Il se dit content qu’après les élections, le Togo ait pu reprendre sa marche vers le développement  dans la vie et la quiétude.
« Que tous les Togolais se lèvent pour travailler et développer le pays. Le gouvernement , en lançant le Plan national de développement (PND) a une vision claire pour le Togo. Il faut que nous aussi, fils et filles du Togo soyons dans cette même dynamique afin de tendre vers un mieux-être», a expliqué El Hadj Mohamed Komina.
Et d’ajouter : « La préoccupation aujourd’hui est celle du développement. La politique ne devrait plus diviser les Togolais. Il est plus que jamais temps que nous nous mettions ensemble pour bâtir le Togo ». A noter que cette reconnaissance est conforme au 25e amendement de l’Union Nationale des convertis à l’Islam du Togo.