Comment éviter le choléra en voyage?

Le choléra est une maladie que l’on a tendance à oublier. Il semble attirer notre attention uniquement dans les cas de flambées épidémiques.

Cette maladie suscite toutefois plus d’intérêt depuis 2010 à cause de l’épidémie en Haïti.

Cependant, est-ce que tous les voyageurs devraient se soucier du choléra ? Devriez-vous même vous préparer pour la maladie si vous voyagez à une destination autre que l’Haïti ?

Très peu de pays font présentement face à une épidémie aussi résistante du choléra. Le choléra ne pose pas de risque pour vous si vous faites attention à ce que vous buvez et évitez les personnes malades en voyage, n’est-ce pas ?

Malheureusement, le choléra est très contagieux. Il est même possible que vous ne puissiez pas reconnaître une personne infectée par le choléra.

Cette maladie est notoire pourcauserdes vomissements, de la diarrhée et des crampes dans les jambes. La perte de liquides sape toute l’énergie de la personne infectée, qui devient très pâle.

Ces symptômes sont faciles à identifier, mais apparaissent seulement dans 5 à 10 pour cent des personnes infectées par la bactérie. En effet, la plupart des personnes infectées par le choléra ne savent même pas qu’elles l’ont contracté. Elles ne montreront aucun symptôme et évacueront la bactérie en quelques semaines.

Le danger réside dans le fait qu’une personne peut transmettre le choléra même si elle ne montre aucun symptôme. C’est l’une des nombreuses raisons expliquant la flambée épidémique actuelle en Haïti.

Après le terrible tremblement de terre en 2010, des gardiens de la paix venant de partout dans le monde se sont dirigés vers le pays pour aider les victimes de la catastrophe. Un groupe de ces gardiens provenant du Népal a fait le voyage alorsqu’il était contaminé du choléra. Sans savoir qu’ils étaient infectés, les gardiens de la paix ont propagé la maladie et commencé une épidémie.

Comment est-ce que le choléra s’enracine dans le corps d’une personne innocente? Quelle est la façon dont cette bactérie arrive à contaminer l’eau ou la nourriture?

Ce n’est pas très agréable à imaginer, mais le coupable est couramment les matières fécales.

C’est pour cette raison que les pays pauvres sont plus susceptibles au choléra. Les habitants et visiteurs ont souvent de la difficulté à trouver une toilette en bon état de marche.

Le tremblement de terre en Haïti a bloqué les routes et détruit les bâtiments.L’épidémie actuelle au Yémensurvient lors d’une guerre civile. Plusieurs des installations sanitaires ne fonctionnent plus. Les habitants sont souvent laissés avec peu d’options de salle de bain et ils doivent souvent « utiliser la toilette » à l’extérieur, près d’un approvisionnement d’eau.

Même une quantité minuscule de matière fécale infectée peut causer le choléra. La maladie se propage et les conditions de santé dans le pays ne s’améliorent pas. Les habitants n’ont non seulement aucun accès à une salle de bain fonctionnelle, il n’y a pas non plus de soins médicaux disponibles.

À cause de catastrophes naturelles et de la guerre, l’Haïti et le Yémen peuvent facilement propager la maladie. Ce ne sont toutefois pas seulement les pays en crise qui peuvent vivre des problèmes de choléra.

Certaines des destinations de voyage les plus populaires possèdent des zones de transmission. Selon le CDC, le choléra est actif en Inde, Thaïlande, Tanzanie et au Ghana.

Si le choléra est aussi facile à attraper, comment pouvez-vousprévenir la maladie?

Le moyen le plus sécuritaire de prévenir le choléra est de recevoir le vaccin. Le vaccin du choléra est hautement efficace pendant quelques mois suivant son administration.

Même après avoir reçu le vaccin, il existe d’autres moyens pour rester libre de choléra.

  • Évitez toute l’eau qui n’est pas embouteillée, sauf si elle a été portée à ébullition ou désinfectée. La glace est incluse, comme elle sert souvent de moyen de transmission du choléra.
  • Évitez la nourriture crue. Comme c’est le cas pour l’eau, la chaleur peut éliminer les bactéries dangereuses. Il est préférable de manger de la nourriture qui a été cuite très récemment.
  • Faites preuve de prudence lorsque vous nagez dans de grandes étendues d’eau. Si vous n’êtes pas à proximité d’une salle de bain, il est possible que d’autres personnes aient fait leurs besoins à l’extérieur, près de l’eau. Il est déjà dangereux de nager dans l’eau contaminée par les matières fécales, mais c’est pire encore avec un risque de choléra.
  • Connaissez l’emplacement du centre médical le plus près de vous. Les régions surpeuplées qui sont éloignées de ces centres sont plus à risques d’une épidémie.
  • Si vous exhibez des symptômes de choléra, consultez un médecin immédiatement. La maladie peut être mortelle dans les cas graves. Un médecin pourra vous donner un antibiotique pour diminuer la durée de la maladie et fournir un traitement pour la déshydratation.