Le premier webinaire du CMAF organisé autour des enjeux du transport fluvial en Afrique

Pour échanger sur le potentiel du transport fluvial dans la réponse aux nouveaux enjeux de logistique en Afrique de l’Ouest et du Centre, le Cluster Maritime d’Afrique Francophone (CMAF) a organisé son premier webinaire ce 1er juillet, en présence de l’ambassadeur de France.

Le CMAF, en partenariat avec l’ambassade du Gabon au Togo et HAROPA (les ports du Havre, Rouen et Paris), a invité ce 1er juillet trois experts des questions fluviales à s’exprimer et débattre autour des intérêts, des besoins d’investissements et des obstacles au développement d’un transport par voie fluviomaritime sûr, efficace et respectueux de l’environnement.

Une centaine de personnes, ayant posé une vingtaine de question via le chat, ont assisté à ce webinaire qui s’est concentré sur divers aspects du transport fluvial : le rôle des pouvoirs publics et des acteurs privés, l’aménagement de réseaux fluviaux ou encore le poids du transport fluvial dans la stratégie de développement d’un port.

Ont assisté, à Lomé, à cette conférence : Sayid ABELOKO, ambassadeur du Gabon au Togo, Bénin et Ghana, membre exécutif du CMAF, Charles Kokouvi GAFAN, Président du CMAF, Aboubacar NGOM, vice-président du CMAF, Marc VIZY, ambassadeur de France au Togo et Patrick NOUETTE, attaché de coopération maritime auprès de l’ambassade de France.

Les trois experts qui sont intervenus sont : Oswald Séverin MAYOUNOU, ministre délégué auprès du ministre des eaux et forêts, de la mer et de l’environnement de la République du Gabon – Dr Alioune Abi Taleb NGUER, enseignant à l’institut universitaire de pêche et d’aquaculture de l’université Cheikh Anta DIOP de Dakar – et Laurent FOLOPPE, directeur commercial et marketing d’HAROPA.