Togo/Santé: Vers une relance des interventions sanitaires de masse.

Le ministère de la Santé et de l’hygiène publique, comme à l’accoutumé, dans le but de prévenir et de lutter contre certaines maladies, veut, en collaboration avec ses partenaires techniques et financiers, relancer les interventions sanitaires de masse dès le mois de juillet 2020.

L’annonce a été faite ce mardi à Lomé lors d’une conférence de presse animée par le ministre de l’hygiène publique, Pr Mustapha Mijiyawa, en présence de la Représentante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Togo, Fatoumata Binta Tidiane.

Cette décision fait suite à la reprise progressive des activités dans différents secteurs sur la base des informations confirmant la stabilisation de l’épidémie au Togo.

Cinq (5) campagnes de masse sont en préparation. Il s’agit notamment de “la campagne de riposte de vaccination des enfants de 0 à 5 ans contre la poliomyélite dans les régions Maritime et Lomé-Commune”, la “campagne de riposte de vaccination contre la fièvre jaune chez les personnes âgées de 9 mois et plus à Galangashi dans le district sanitaire de l’Oti”, les “cycles de chimio-prévention du paludisme saisonnier à la Sulfadoxine Pyrimétamine dans les régions Savanes, Kara et Centrale”, la “campagne nationale de distribution gratuite de moustiquaires à imprégnation durable à la population”, et la “campagne de traitement de masse à l’Albendazole, le Praziquantel et l’Ivermectine contre trois maladies tropicales non négligées à savoir les géo-helminthiases, les schistosomiases et l’onchocercose”.

Selon le Directeur Général de l’Action sanitaire, Dr Essotoma Beweli, *ces activités sanitaires se dérouleront comme à l’accoutumée avec des agents de santé communautaire des localités concernées pour chaque intervention et dans le strict respect des mesures barrières*.

Cette campagne de traitement de masse sera couplée avec la supplémentassions en vitamine A et le déparasitage à l’Albendazole au profit des enfants de 06 à 59 mois.

La vitamine A renforce la vue de l’enfant et lui permet de grandir convenablement. Elle contribue au renforcement de son système de défense, le protégeant contre les infections telles que la rougeole, la diarrhée. Quant au déparasitage à l’Albendazole, il permet de tuer les vers intestinaux qui causent l’anémie, la perte d’appétit, le retard de croissance et le retard scolaire chez les enfants*, a expliqué le Professeur Mustapha Mijiyawa.

Bertin