Face au coronavirus, l’Italie envisage de fermer les écoles et université

Une décision finale sur la fermeture de toutes les écoles et universités d’Italie sera prise « dans les prochaines heures », a déclaré mercredi la ministre de l’Education Lucia Azzolina, peu après que plusieurs agences italiennes eurent annoncé que la décision avait été déjà prise.

« Aucune décision sur la fermeture des écoles n’a été prise, nous avons demandé un avis plus approfondi au comité technico-scientifique, la décision sera prise dans les prochaines heures », a déclaré à la presse la ministre qui est sortie momentanément du conseil des ministres à Rome pour apporter ces précisions.

Au dernier pointage, mardi, l’agence de Protection civile comptabilisait plus de 2500 cas confirmés, dont 79 mortels. Et le virus est présent dans 19 des 20 régions italiennes.

>> Lire : En Suisse, le Covid-19 touche pour l’instant essentiellement des jeunes adultes

Réouverture du Louvre

Le gouvernement allemand a de son côté estimé mercredi que le monde était désormais confronté à une « pandémie » de coronavirus. Alors que le nombre de malades ne cesse de croître, il a interdit l’exportation de matériel médical de protection, notamment de masques.

Dans le pays, 240 cas de coronavirus ont été confirmés dans quinze des seize Länder, selon un bilan du Robert Koch Institut, l’autorité fédérale pour le contrôle des maladies.

En France, l’un des principaux foyers du virus en Europe avec l’Italie et l’Allemagne avec 212 cas confirmés et quatre décès, le gouvernement a publié un décret pour réquisitionner jusqu’au 31 mai les stocks de masques de protection.

Le musée du Louvre, fermé depuis dimanche en raison du droit de retrait invoqué par son personnel face à la crise du coronavirus, a rouvert ses portes mercredi à la mi-journée, a annoncé sa direction dans un communiqué.

Épuisement des stocks

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a alerté mardi sur le « rapide épuisement » des stocks d’équipements de protection pour lutter contre le coronavirus, ce qui met en danger la riposte mondiale à l’épidémie.

Son directeur Tedros Adhanom Ghebreyesus a réclamé une hausse de 40% de la production actuelle d’équipements personnels. L’agence spécialisée de l’ONU estime que chaque mois 89 millions de masques médicaux seront nécessaires dans le monde, ainsi que 76 millions de gants et 1,6 million de lunettes de protection.

Plus de 3200 morts dans le monde

Le virus a contaminé plus de 93’000 personnes et fait plus de 3200 morts dans le monde. Il affecte dorénavant tous les continents, sauf l’Antarctique, et perturbe la vie quotidienne dans un nombre croissant de pays.

La Chine a fait état mercredi de 38 décès supplémentaires liés au Covid-19. Le pays comptait, hors Hong Kong et Macao, 80’270 cas dont 2981 décès, avec 119 nouvelles contaminations

En Corée du Sud, deuxième pays le plus touché, la progression des nouveaux cas (435) a été mercredi la plus faible en une semaine. Au total, 5621 personnes ont été contaminées, avec 32 décès selon un dernier bilan.

L’Arabie saoudite a suspendu « temporairement » l’Omra, le petit pèlerinage musulman qui peut être entrepris tout au long de l’année, pour prévenir la propagation du nouveau coronavirus. Cette décision concerne les Saoudiens et les résidents étrangers.

agences/asch