Le Président National Gerry Komandega TAAMA Face a la presse

Dans la nuit du 23 février 2020, la CENI a procédé à la proclamation des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 22 février 2020. Ces résultats attribuent les suffrages suivant aux différents candidats. Faure Gnassingbé : 1 938 889 suffrages exprimés soit 72,36% des voix, Agbeyome Kodjo : 492 336 voix soit 18,37%, Jean-Pierre Fabre : 116 685 voix soit 4,35%, Aimé Gogué : 63 690 voix soit 2,38%. Komi Wolou 30 577 voix, soit 1,14%, Georges Kouessan 20 598   soit 0,77% et Mohamed Tchassona-Traoré 16 782  voix, soit 0,63% .

Le NET, parti parlementaire dispose d’un représentant à la CENI, et est présent dans 26 CELI, soit 5895 membres de bureaux de vote sur un total de 9389, correspondant à 62% de couverture nationale, régulièrement répartis sur les 5 régions du pays suivant le tableau en annexe. 

Du 22 au 23 février 2020, le NET a établi à son siège social à Lomé une équipe chargée de faire du monitoring électoral, afin de suivre le déroulement du vote, et ensuite centraliser les PV des 26 CELI. Ce monitoring s’est achevé le 23 février à 18h. 

A l’issue de ce monitoring et après la proclamation des résultats provisoires, le NET fait les observations suivantes. 

1 : En dehors de quelques incidents isolés rapidement réglés par les responsables des CELI, le vote s’est déroulé dans le calme, en accord avec le code électoral. Le matériel de vote est arrivé à temps. Par ailleurs, on note dans beaucoup de bureaux de vote l’absence des délégués de certains candidats. Sur l’ensemble de nos CELI, cette absence oscille entre 40 et 50%.

2 : Les résultats tels que proclamés par la CENI sont conformes aux PV des CELI que nous avons recueillis dans notre centre de monitoring. Cependant, n’étant pas candidats, nous n’avons pas fait de compilation bureau de vote par bureau de vote, même si tous ces PV sont disponibles chez nos membres de bureaux de vote. 

3 : Les recours devraient emprunter les voies légales afin de permettre aux populations togolaises et à l’opinion internationale de se situer définitivement sur la vérité des urnes. Toute démarche sortant de ce cadre républicain n’aura pas l’appui du NET qui tient ses PV à la disposition de tout candidat qui souhaiterait en faire l’usage. 

Par ailleurs, le NET félicite le peuple togolais qui a une fois encore démontré sa maturité en conservant sa cohésion pendant toute la période électorale. 

Le parti remercie tous les candidats qui continuent à agir dans le cadre des institutions. 

En attendant la confirmation ou non de ces résultats par la cour constitutionnelle, le NET demande aux candidats malheureux de continuer à appeler au calme et à la préservation de notre vivre-ensemble. A l’heure où le terrorisme et l’instabilité politique rodent tout autour de notre pays, il serait dangereux de tenter le démon en en appelant à une crise politique et sociale dont l’issue reste  incertaine. Privilégions la voie légale pour toute contestation.

Au candidat victorieux, en attendant la confirmation de la cour constitutionnelle, nous demandons d’avoir le triomphe modeste et de ne pas considérer les résultats avantageux comme un plébiscite. Les problèmes des Togolais sont immenses, à commencer par celui très épineux de l’emploi. Puisse le Seigneur l’inspirer à trouver des solutions aux problèmes liés aux services sociaux de base. La santé, l’eau, l’éducation, l’emploi…. C’est de ça que les Togolais ont besoin. 

Pour finir, nous saluons le professionnalisme des forces de défense et de sécurité, surtout la FOSEP qui a conduit et encadré avec dextérité, toute cette période électorale. 

Puissions-nous, à ces moments critiques, penser à préserver ce qui est essentiel à une nation : La cohésion nationale, le respect des droits de l’homme et du citoyen, et la tranquillité de toute la population.

Que Dieu bénisse le Togo.