L’ORDRE D’OPERATION DE LA FOSEP PRESENTEE AUX ACTEURS IMPLIQUE

La Force Sécurité Election Présidentielle, (FOSEP 2020) a présenté son ordre d’opération pour le compte du processus électoral en cours au Togo aux acteurs politiques, à la société civile et à la presse, le mardi 4 février à Lomé.

La cérémonie de présentation a été planifiée par le ministère de la Sécurité et de la Protection civile en collaboration avec la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). L’objectif est d’amener les acteurs impliqués dans l’élection présidentielle, le contenu de l’ordre d’opération de la FOSEP qui a pour tâche d’assurer la sécurité de l’ensemble du processus électoral sur toute l’étendue du territoire.

La FOSEP a pour mission de maintenir la paix, d’assurer la sécurité ainsi que la libre circulation des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire avant, pendant et après la présidentielle du 22 février 2020. Elle supervisera les lieux de meetings ou de manifestations publiques pendant la campagne électorale en observant la neutralité stricte et en protégeant tous les candidats, les observateurs,  les membres et les locaux de la CENI et des CELI, les électeurs et les préposés aux opérations électorales ainsi que les matériels.

D’après le commandant de la FOSEP, Col Amana Kodjo, pour assurer cette mission, les forces de sécurité doivent respecter scrupuleusement les lois et règlement en vigueur, éviter toute forme de compromis, observer la neutralité stricte envers les partis politiques, les groupements et les sensibilités politiques.  M.  Amana  a  invité  ses  collaborateurs  à  répondre  promptement  à  toute  réquisition  des commissions électorales et des présidents des bureaux de vote en vue de prévenir toutes tentatives de fraude électorale qui pourraient compromettre le bon déroulement du scrutin.

Selon le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général Yark Damehane, la FOSEP est créée pour accompagner la CENI dans sa mission d’organisation et de supervision des élections. Elle doit suivre les candidats et les partis politiques pendant les 15 jours de campagne et le jour du scrutin. Il a convié l’ensemble des acteurs politiques à modérer leur discours et adopter des attitudes raisonnables afin de préserver la sécurité pendant les échéances électorales. Le Gal Yark a invité les candidats à faire confiance à la Force Sécurité Election Présidentielle 2020 et rassuré la population que les dispositions sont prises et mises en place pour leur sécurité.

Elle est composée de 10000 hommes de la police et de la gendarmerie nationale et repartie sur toute l’étendue du territoire national.

D’après le commandant de la FOSEP, Col Amana Kodjo, pour assurer cette mission, les forces de sécurité doivent respecter scrupuleusement les lois et règlement en vigueur, éviter toute forme de compromis, observer la neutralité stricte envers les partis politiques, les groupements et les sensibilités politiques.  M.  Amana  a  invité  ses  collaborateurs  à  répondre  promptement  à  toute  réquisition  des commissions électorales et des présidents des bureaux de vote en vue de prévenir toutes tentatives de fraude électorale qui pourraient compromettre le bon déroulement du scrutin.

Selon le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général Yark Damehane, la FOSEP est créée pour accompagner la CENI dans sa mission d’organisation et de supervision des élections. Elle doit suivre les candidats et les partis politiques pendant les 15 jours de campagne et le jour du scrutin. Il a convié l’ensemble des acteurs politiques à modérer leur discours et adopter des attitudes raisonnables afin de préserver la sécurité pendant les échéances électorales. Le Gal Yark a invité les candidats à faire confiance à la Force Sécurité Election Présidentielle 2020 et rassuré la population que les dispositions sont prises et mises en place pour leur sécurité.

La force Sécurité Election Présidentielle (FOSEP 2020) a été créée par décret n°2019-160  /PR du 27 novembre pris en conseil des ministres pour l’organisation de l’élection dans la paix et la sécurité.

Elle est composée de 10000 hommes de la police et de la gendarmerie nationale et repartie sur toute l’étendue du territoire national.

AAAA