Togo : la révision des listes électorale pour les élections présidentielles de 2020 a été lancée.

Le président de la Commission Électorale Indépendante (CENI), M. Tchambakou AYASSOR, a adressé un message à la population togolaise le jeudi 28 novembre 2019, veille du démarrage du  processus de révision des listes électorales pour les élections présidentielles de 2020. Voici le message dans son intégralité.

« Citoyennes, Citoyens,

Chers compatriotes,

C’est pour moi, un réel plaisir de m’adresser à vous, en cette veille du démarrage des opérations de terrain dans le cadre de la révision des listes électorales, en vue de l’actualisation du Fichier Électoral National.

Conformément au décret N° 2019-152/PR en date du 13 novembre 2019, la période de révision des listes électorales au TOGO pour l’élection présidentielle de 2020 se déroulera du 29 novembre au 1er décembre 2019, de 7h à 16li GMT au Togo et en heure locale dans les pays retenus pour le vote des Togolais de l’étranger.

Un nouveau parcours s’ouvre ainsi pour la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) dans sa mission d’organisation et de supervision des opérations référendaires et électorales, notamment à travers ses démembrements au Togo et à l’étranger.

Il s’agit tout particulièrement, il faut le préciser, en cette phase du processus, d’opérations de révision des listes électorales au plan national, et de recensement pour les Togolais de l’étranger.

Dans ce cadre, il est utile de rappeler que ces opérations d’actualisation du fichier électoral national concernent, de manière générale :les citoyens togolais des deux sexes, âgés de 18 ans révolus, jouissant de leurs droits civils et politiques et n’étant dans aucun des cas d’incapacité prévus par la loi ;

les togolais des deux sexes qui ont l’âge de voter et qui n’ont pas pu s’inscrire sur les listes électorales en mai 2019 ;

les togolais des deux sexes qui auront 18 ans révolus, avant la clôture définitive des opérations de révision des listes électorales ;

les togolais en âge de voter qui ont perdu leur carte d’électeur ;

les togolais âgés de 18 ans révolus qui ont changé de domicile suite à une affectation, ceci en vue de leur transfert dans les nouveaux centres de recensement et de vote de leur résidence.

Par ailleurs, pour la préparation de l’élection présidentielle de 2020, le gouvernement, en conseil des Ministres le 13 novembre 2019, sur proposition de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a procédé à la création des Commissions Électorales d’Ambassades Indépendantes (CEAI), permettant ainsi de prendre en compte les modifications apportées au code électorale par la loi numéro 2018-17 du 06 novembre 2019, loi qui offre la possibilité aux togolais de l’extérieur de participer aux élections nationales.

Aussi convient-il également de rappeler, pour nos compatriotes, Togolais de l’étranger, les conditions légales pour leur vote, à savoir que :Le vote des togolais de l’étranger n’est possible que dans les pays où le Togo dispose d’une ambassade ;

Le nombre minimum des togolais résidants dans un pays et enregistré à l’ambassade   togolaise   retenue   pour   l’ouverture   d’une   Commission Électorale d’Ambassade Indépendante (CEAI) est fixée à 300 ;

Il est ouvert des commissions électorales indépendantes d’Ambassade, respectivement dans les pays suivants : États Unis d’Amérique (USA), France, Gabon, Maroc, Nigeria et République Démocratique du Congo (RDC) ;

Le nombre de CEAI est arrêté en se référant aux chiffres communiqués par les ambassades précisant le nombre de nos compatriotes inscrits dans leurs registres respectifs ;

Enfin, pour se faire délivrer une carte d’électeur, un compatriote vivant à l’étranger doit fournir, en dehors de la carte d’identité et du passeport en cours de validé, la carte consulaire attestant qu’il réside depuis plus de six (06) mois dans le pays de sa résidence.

Je voudrais ici rassurer nos compatriotes vivant dans les pays suscités que des dispositions sont prises pour leur permettre de se faire recenser et enregistrer sur les listes électorales et je sollicite leur collaboration pour la réussite de ces opérations, dans le calme et la sérénité.

Citoyennes, Citoyens,

Je tiens aussi à rappeler que tous les citoyens qui ont leurs cartes d’électeurs de 2018 et de la dernière révision des listes électorales de mai 2019 peuvent voter avec lesdites cartes. Cependant, ceux qui se retrouveraient dans l’un des cas évoqués plus haut et qui ont besoin de se faire enregistrer peuvent se présenter dans leur Centre de Recensement et de Vote (CRV) pour cela.

Citoyennes, Citoyens

Chers compatriotes,

Au regard de l’importance que revêt cette opération pour la fiabilité de notre fichier électoral, je voudrais, au nom de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), inviter tous les citoyens à se rapprocher, chacun, de son Centre de Recensement et de Vote (CRV) pour s’assurer de sa présence sur les listes électorales nationales qui serviront à la prochaine élection présidentielle.

L’opération se fera en une seule zone sur toute l’étendue du territoire national. Tout citoyen peut en conséquence se faire recenser dans le centre de son choix et demander son transfert vers le centre de son lieu de résidence où il vote.

La participation à l’élection est un droit et un devoir citoyen.

J’exhorte donc tous les Togolais en âge de voter à sortir massivement pour aller se faire enregistrer ou vérifier leur inscription, afin d’être sûr de voter à la prochaine élection présidentielle.

Par ailleurs, je saisis cette opportunité, à ce stade de mon propos, pour me réjouir des efforts déployés par le gouvernement pour doter la CENI des moyens requis pour son fonctionnement et la conduite des opérations électorales.

De même, tout en saluant l’importante et habituelle contribution de nos Chefs traditionnels, je voudrais encore une fois, les inviter à appuyer, comme ils savent si bien le faire, nos équipes de terrain pour cette mission républicaine et, au besoin, à leur fournir les informations fiables pour la radiation des citoyens décédés ou ayant perdu les qualités requises par la loi pour figurer sur les listes électorales.

Je saisis aussi cette occasion pour remercier et féliciter les forces de l’ordre et de sécurité pour leur professionnalisme dans la sécurisation du processus électoral.

J’appelle par ailleurs tous les démembrements de la CENI et tous les agents électoraux, à beaucoup de rigueur dans l’accomplissement de leurs tâches. L’inscription des concitoyens sur les listes électorales doit se faire conformément aux dispositions du code électoral.

Mes remerciements vont aussi à la presse, pour son accompagnement au quotidien.

Citoyennes, Citoyens,

Je voudrais en appeler au sens patriotique et de responsabilité de chacun et de tous, afin qu’au terme du processus, nous disposions d’un fichier électoral national complet, répondant aux standards internationaux.

J’encourage donc toutes les parties prenantes, à œuvrer dans le sens de la réussite de ces opérations, encore une fois, dans le calme, la sérénité et la Paix.

C’est donc convaincu de l’adhésion de tous à cette opération, que je lance officiellement, pour compter de ce vendredi 29 novembre 2019, les opérations de révision des listes électorales pour l’élection présidentielle de 2020.

Je vous remercie. »