L’OMS Forme des experts sur l’analyse de la protection contre le risque financier en santé à Lomé.

   L’organisation mondiale de la santé estime à cent millions les personnes sombrant dans la pauvreté après avoir assisté leurs proches dans le règlement des services de santé et à huit cent millions celles exposées aux dépenses catastrophes. 

 » LA PROTECTION CONTRE LE RISQUE FINANCIER EN SANTÉ, UN PILIER ESSENTIEL POUR LA COUVERTURE UNIVERSITAIRE», c’est la thématique qui réunit depuis mardi à Lomé, les acteurs de l’instance mondiale de la santé et les ministres en charge du dit secteur de cinq pays à savoir le Bénin, le Cameroun, la Guinée, le Mali et le Togo.

Il sera question lors de cette rencontre de quatre jours de renforcer les capacités nationales dans le suivi des progrès dans la mise en œuvre de la couverture sanitaire et faire des propositions pour les 47 pays membres de l’OMS. 

Également, un POOL d’experts nationaux dans l’utilisation des méthodes d’estimation des indicateurs de protection du risque financier sera créé

Cette table ronde permettra donc de dégager les indicateurs pour protéger les ménages et ne laisser personne pour compte comme le pense Dr Diallo Fatoumatou Binta Tidiane, représente résidente de l’OMS au Togo.