Les employés menacent de rentrer en grève à compter du 11 Septembre prochain

Que se passe-t-il au LN BTP (Laboratoire National du Bâtiment et des Travaux Publics) ? C’est la grande interrogation. Des arriérés de salaires, l’assurance maladie qui n’existe que de nom, et pas de garantis de jours meilleurs… Ce sont là des dénonciations portées haut par un préavis de grève adressé au Directeur général de ce Laboratoire, Malaki Bawubadi Tchamdja, par les employés, que nous avons découvert sur la toile et les réseaux sociaux.

Selon les termes de ce préavis, les employés disent que « depuis 2014 nous avons des difficultés pour rentrer en possession de nos salaires mensuels. Cette année 2019, a été la plus difficile pour nous le personnel car depuis février les salaires sont payés tardivement. Cette situation d’arriérés persistants de salaires fait que nos comptes sont bloqués dans certaines banques de la place. Bon nombre de nos collègues ont été renvoyés de leurs maisons de location. Nous avons de nombreux chantiers (Bénin, Burkina, et sur toute l’étendue du territoire togolais) mais le personnel est laissé pour compte. Les prélèvements de l’INAM sont faits sur nos bulletins mais nous ne bénéficions pas de l’assurance maladie ».

Pour que la courbe se corrige, les employés revendiquent, toujours d’après le préavis, « le paiement dans les plus brefs délais de tous les arriérés de salaires », « la mise en place effective et fonctionnelle de l’INAM » et enfin, « l’assurance que dans les mois à venir les salaires seront payés sans retard ».

A défaut de la satisfaction de ces doléances, les employés de LN BTP informent que leur « mouvement de protestation débutera le mercredi 11 Septembre à 7h et prendra fin le Vendredi 13 Septembre à 17h » et pourrait se traduire « par une cessation de toutes les activités au siège et sur les chantiers du LNBTP et le blocage de l’accès à la direction générale ».

Nos tentatives de rentrer en contact avec le Directeur général de LN BTP sont our l’instant restées infructueuses, mais nous reviendrons sur sa version des faits dès que possible.

Pour votre gouverne, voici le préavis de grève des employés de LN BTP…

RÉPUBLIQUE
TOGOLAISE
Travail-Liberté-Patrie
PAE01PP_LP_01V0104/2019
N/Réf. : N°________/LNBTP/2019 Lomé, le

A

Monsieur le Directeur Général

PREAVIS DE GREVE

Monsieur le Directeur,

Par la présente et conformément aux articles 217, 268, et 269 du Code du travail, le Personnel vous notifie ce préavis de grève.

Le mouvement de protestation débutera le mercredi 11 Septembre à 7h et prendra fin le Vendredi 13 Septembre à 17h. Elle se traduira par une cessation de toutes les activités au siège et sur les chantiers du LNBTP et le blocage de l’accès à la direction générale. Par cette action, nous souhaitons attirer votre attention sur les faits suivants :

Depuis 2014 nous avons des difficultés pour rentrer en possession de nos salaires mensuels. Cette année 2019, a été la plus difficile pour nous le personnel car depuis février les salaires sont payés tardivement. Cette situation d’arriérés persistants de salaires fait que nos comptes sont bloqués dans certaines banques de la place. Bon nombre de nos collègues ont été renvoyés de leurs maisons de location. Nous avons de nombreux chantiers (Bénin, Burkina, et sur toute l’étendue du territoire togolais) mais le personnel est laissé pour compte. Les prélèvements de l’INAM sont faits sur nos bulletins mais nous ne bénéficions pas de l’assurance maladie.

A ce titre nous revendiquons les éléments ci-dessous :

1- Le paiement dans les plus brefs délais de tous les arriérés de salaires

2- La mise en place effective et fonctionnelle de l’INAM

3- L’assurance que dans les mois à venir les salaires seront payés sans retard.

Recevez, Monsieur le Directeur général, l’expression de nos salutations les plus distinguées.
Fait à Lomé, le 05 Septembre2019
La délégation

Aussi, pour comprendre au mieux la situation qui prévaut dans cette société, voici en ajout, cette parodie découverte également sur la toile et les réseaux sociaux :

ZOOM SUR LN-BÉTP : DES MORTS EN CASCADE, DES SALAIRES IMPAYÉS, DES MENACES DE LICENCIEMENT ABUSIF…. DE L’ÉLECTRICITÉ DANS L’AIR

Anani Fifa

Il faut être courageux au Togo pour saboter le PND de Faure Gnassingbé quand celui-ci te fait confiance. Mais malheureusement nous avons trouvé un directeur courageux qui a répondu présent et qui défie tout le monde. Il est directeur de la société LN BÉTP laboratoire national du bâtiment et des travaux publics. Il s’agit d’une société parapluie publique à gestion autonome et de détournement des fonds. Son rôle pour avoir des centaines de millions de franc fca chaque année et de ne pas payer ses employés c’est de garantir la sécurité des investissements de l’état en matière d’infrastructures bref faire le contrôle de la qualité des infrastructures routières et des bâtiments. TCHAMZA-ANANI, puisque c’est de lui il s’agit est aujourd’hui acteur d’un film d’horreur dans son entreprise. Le film a pour titre sans pitié ni pardon Les victimes sont ses employés. Aucun de ses employés ne sourit parce ce que le directeur s’est accaparé tous les rôles du film à savoir méchanceté, dictature, menace etc… Je reviens sur terre pour ceux qui ne me comprennent pas jusqu’alors. La société LN BaToPé est dans le coma actuellement. Les employés n’en pouvaient plus. Ils ont lancé un préavis de grève grave. À entendre ces derniers, c’est depuis 2014 qu’ils éprouvent toutes les 10 ficultés à entrer en possession de leurs squelettiques salaires. Bien que squelettiques, les salaires tombent comme l’urine d’un mouton qui souffre de la prostate. Des fois c’est sous pression que TCHAMZA-ANANI arrive à payer SVP demi-salaire dans une entreprise qui génère pourtant des centaines de millions par an. Que fait-il concrètement avec ces sous ? Les employés sans salaire depuis des mois. Ils vivent actuellement un championnat de misère exécrable exposant 4. Leur traitement dans cette entreprise est au paroxysme de l’incroyable. Même Jésus-Christ a manifesté son mécontentement sur sa page Facebook. C’est inadmissible qu’une entreprise qui est censée accompagner le PND de Faure s’adonne à ce monstrueux dysfonctionnement. Je me demande si ce DG était là le jour du lancement du PND. Je ne vais pas parler de l’escroquerie ou de mauvaise fois mais dans ce préavis de grève, les employés déclarent que les prélèvements de l’INAM sont faits sur leurs bulletins mais ils ne bénéficient pas de l’assurance maladie. Ce qui veut dire que malgré les prélèvements de l’INAM les employés bénéficient plutôt de l’ASSURANCE MORT. Quand je parle de l’assurance mort ce n’est pas une transition mais retenez qu’en dehors des problèmes de salaire, l’entreprise LN BaToPé rivalise avec le cimetière de Bè-Kpota. Beaucoup de cadavres enregistrés dans l’exercice de leur fonction. Selon les sources dignes de foi et de pancréas déjà au premier trimestre de l’année 2019 il y a eu 03 morts dans l’entreprise. Il se murmure que le directeur ebola serait un passionné des couloirs noirs. En français facile, les mauvaises et bonnes langues disent qu’il serait un franc-menuisier. Les employés en ont ras-le-bol du sort que ce directeur Ebola leur a réservé dans l’entreprise. Des nominations fantaisistes avec des critères uniristiques basés sur les affinités et non compétences ainsi que des feuilletons de copinages, de mêdêfrêrisme sont ses chefs-d’œuvre. Le DG est tellement bon que toutes ces personnes sont remontées contre sa gestion chaotique. TCHAMZA-ANANI serait un homme qui a le don de la cruauté et de la terreur. Si Hitler était vivant ce monsieur serait décoré pour l’ensemble de ses œuvres (dictateur de l’ordre du mono). L’accumulation de la frustration et d’indignation des employés ont créé un sentiment de révolte au sein de cette entreprise qui est en marge des recommandations du PND à l’endroit de toutes les entreprises. Déjà mercredi le 11 septembre prochain à 07h, l’atmosphère au sein de l’entreprise LN BaToPé sera très houleuse à travers un grand mouvement de protestation qui sera marquée par une cessation de toutes les activités au siège et sur tous les chantiers de LN BaToPé y compris le blocage de l’accès à la direction générale. De l’électricité dans l’air même s’il y aura délestage. Actuellement ceux qui sont à la tête et à la queue de ces mouvements d’indignations font objet d’intimidations et de menaces.

Malgré cette méthode, les obsèques d’Ebola de l’entreprise LN BaToPé tiendront. Pour se sauver du bateau de naufrage, mon oncle TCHAMZA-ANANI est dans l’obligation de payer dans les plus brefs délais tous les arriérés de salaires aux employés. Il est vrai qu’il ne peut pas faire ressusciter les pauvres employés qui étaient morts mais il doit vite œuvrer pour la mise en place effective et fonctionnelle de l’INAM et assurer aux employés que dans les mois à venir les salaires vont désormais tomber comme l’urine d’un garçon puceau. TCHAMZA-ANANI est très très riche et se croit intouchable. La corruption est devenue son talent. Ne soyez pas surpris de voir dans les jours à venir d’autres journalistes accuser plutôt les pauvres employés- grévistes. DG Ebola est capable de fermer la bouche aux médias sauf que moi ma bouche est très large. Je suis zodiaque la voix des 400 voix. Affaire à suivre !

PLUME AK43


par Gabinho