L’UEMOA célèbre ses 25 ans.

La commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) a organisé, ce mercredi 30 juillet à Lomé, une rencontre avec la, presse sur les grands chantiers de cette institution.

Placé sous le thème « 1994-2019 : 25 ans de progrès vers l’intégration régionale, ensemble pour relever le défi de la libre circulation des personnes et des biens », cette rencontre se situe dans le cadre de la célébration en différé du 25e anniversaire de la création de l’UEMOA. Elle a permis d’informer et de sensibiliser les professionnels des médias et à Le représentant résident de l’UEMOA au Togo face à la presse travers eux la population sur ses grands chantiers. Dans sa présentation liminaire, le représentant résident de l’UEMOA au Togo, Assoukou Krikpeu a déclaré que l’une des valeurs défendues par cette organisation sous régionale, est la libre circulation des personnes et des biens et la suppression des frontières coloniales qui séparent les peuples. Pour lui, cette rencontre a permet d’échanger sur les enjeux de l’intégration, ses acquis et ses perspectives pendant 25 ans d’existence. Il a précisé que l’UEMOA est une organisation qui a pour mission la réalisation de l’intégration économique des Etats membres, à travers le renforcement de la compétitivité des activités économiques dans le cadre d’un marché ouvert et concurrentiel dans un environnement juridique rationalisé et harmonisé.

 L’Union, a ajouté M. Krikpeu, projette également de créer un marché commun basé sur la libre circulation des personnes et des biens, des capitaux et le droit d’établissement des personnes exerçant une activité indépendante ou salariée. Parlant des chantiers de son institution au Togo, le représentant résident a indiqué que l’UEMOA appuie le Togo dans sa politique de développement à travers des réformes communautaires, la mise en œuvre des projets dans le domaine de l’énergie, le transport, l’agriculture. « Nos interventions couvrent la quasi-totalité du secteur économique. Elles vont par  exemple de l’agriculture au transport en passant par l’énergie ou nous contribuons à l’électrification rurale. En agriculture, il y a les aménagements agro-pastoraux et halieutiques. Au niveau des transports, l’UEMOA contribue également à la réhabilitation et à la construction des corridors pour favoriser les échanges entre les pays côtiers tels que le Togo et les pays de l’hinterland pour renforcer plus globalement la compétitivité de l’activité économique », a souligné M. Krikpeu. L’apothéose de la célébration des 25 ans de l’UEMOA au Togo sera marquée le jeudi 1er août à l’hôtel sarakawa par un diner auquel prendront part les autorités politiques et administratives, les ambassadeurs, les représentants des organisations africaines et internationales accrédités au Togo, ainsi que les chefs d’entreprises et des responsables des organisations de la société civile. Créée le 10 janvier 1994 à Dakar (Sénégal), l’UEMOA regroupe le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.