Demain, tous crétins ? Opérations in utero

Et si l’humanité était en train de basculer vraiment dans l’imbécillité ? Depuis vingt ans, les scientifiques constatent avec inquiétude que les capacités intellectuelles ne cessent de diminuer à l’échelle mondiale. Une baisse du QI a été observée dans plusieurs pays occidentaux. À cela s’ajoute une explosion des cas d’autisme et de troubles du comportement. En cause : les perturbateurs endocriniens, ces molécules chimiques qui bouleversent le fonctionnement de la thyroïde, essentielle au développement cérébral du fœtus. Présentes dans les pesticides, les cosmétiques, les mousses de canapé ou encore les plastiques, ces particules ont envahi notre quotidien. Aux États-Unis, chaque bébé naît ainsi avec plus de cent molécules chimiques dans le sang. Mais comment limiter leurs effets ? Quelles solutions pour préserver les cerveaux des générations futures ?
Ces foetus n’ont que quelques semaines d’existence mais leur vie est menacée car ils souffrent d’une maladie rare. Ils peuvent aujourd’hui être sauvés grâce à des opérations très spectaculaires, dans le ventre de leur mère. Quelques chirurgiens dans le monde réalisent ces prouesses.

Les opérations de bébés in utero sont très sensibles. Elles ne doivent être pratiquées que dans des cas extrêmes. Comme celui d’Audrey et de son compagnon Laurent qui entrent à l’hôpital Brugmann, à Bruxelles. L’enfant qu’ils attendent depuis cinq mois doit être opéré en urgence. Il y a quelques semaines, on a découvert qu’il était atteint d’une maladie grave, une hernie du diaphragme. Autre cas extrême à l’hôpital universitaire de Louvain. Leslie, enceinte, elle aussi de cinq mois, vit également une épreuve difficile. Les jumeaux qu’elle porte sont en danger. Sans opération, la probabilité de survie des petits ne dépasse pas 20 %. Ce reportage passionnant nous immerge aux blocs opératoires où se déroulent ces interventions de la dernière chance.


Un reportage de Cyril Fleury et Patrice Goldberg (RTBF)


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*