Zoom sur le Candidat de la Commune d’Amoutivé Golfe 4, Monsieur Valentin ADJAHOUINOU.A. COMLAN

  1. Présentez-vous

Je suis Valentin ADJAHOUINOU.A. COMLAN né le 14 FÉVRIER 1961 à Lomé. Enseignant de carrière, j’ai passé le clair de mon temps au contact de presque toutes les couches des populations qui composent notre pays (ou bien notre ville de Lomé).

  • Vous êtes candidat dans le golfe…, qu’est-ce que la population peut attendre de vous ?

Nous n’allons pas nous voiler la face. Malgré les efforts consentis au quotidien, les attentes des populations de nos villes et campagnes et précisément celles de Lomé sont énormes. Ce serait donc une illusion de prétendre détenir la clé des problèmes ou bien plus encore les solutions aux problèmes de notre population. En l’absence de synergie d’action, en l’absence de complémentarité, de collaboration, il ne saurait y avoir d’améliorations significatives et pérennes des conditions de vies des populations.

Les principales attentes des populations se résument en l’amélioration de leur cadre et de leurs conditions de vie. Ceci étant, je peux assurer de mon engagement à être à l’écoute des populations de notre commune, à mettre la main dans le cambouis pour changer la face de la commune, à travailler ensemble pour l’amélioration du cadre de vie de nos populations. Notre population peut être rassurée de mon engagement à être au cœur de toute action qui concourt et impulse le développement de notre commune.

  • Quelles sont vos ambitions?

Mes ambitions sont grandes. Elles sont immenses dirais-je, vu qu’elles s’identifient aux énormes besoins des populations de notre commune. Ces besoins sont à dénominations multiples, ils s’appellent assainissement, logement décent, mobilité urbaine, proximité et accessibilité d’unités de santé, sécurité des biens et des personnes, emploi dans la commune, infrastructures socio-éducatives et liste n’est pas limitative…

Mes ambitions sont de m’inscrire donc dans l’action pour relever chacun de ces défis pour le bien de nos concitoyens.

Ceci n’est pas impossible à réaliser si nous nous y mettons tous ensemble.

  • Des élections locales, trente deux ans après les toutes premières. Quel sont les enjeux qu’elles renferment ?

Dans tous les pays, les élections locales sont considérées comme les plus participatives, les plus inclusives qui soient. Ceci est tellement vrai que dans certains pays occidentaux, les non autochtones qui ont capitalisé un certain nombre d’années de présence dans leur localité sont autorisés à prendre part au choix des élus locaux.

Il va s’en dire donc que les élections locales sont tout naturellement le premier cadre d’expression des aspirations profondes des populations. J’imagine donc tout l’engouement qui peut animer les populations qui ont aujourd’hui la possibilité de choisir en leur sein immédiat, ceux et celles qu’elles jugent en mesure de porter leurs aspirations.

Après donc trois décennies dans notre pays, durant lesquelles, les populations n’ont pas eu cette possibilité, c’est une ère nouvelle remplie de fortes attentes qui s’ouvre devant nous. Il nous incombe de réussir cette élection en elle-même et surtout pour ceux et celles sur qui les populations auront porté leur suffrage, l’impérieuse nécessité d’apporter les améliorations tant souhaitées par les populations.

  • Quel regard portez-vous sur le processus de décentralisation en cours ?

La centralisation et la déconcentration étatique ayant montré ses limites, il va de soi que le processus de décentralisation est devenu un choix qui s’imposait si nous voulons relayer de manière efficiente l’action de l’autorité centrale vers les populations à la base.

C’est donc un regard positif que nous portons sur le processus de décentralisation en cours dont l’une des matérialisations majeures reste ces élections locales.

Je demeure convaincu que cette orientation est la meilleure pour notre pays, pour son développement harmonieux et harmonisé.  C’est processus continu qui ira en s’affinant, j’en suis persuadé.

  • Pensez-vous que cette élection sera exempte d’accusations de fraude ?

Je souhaite que toutes les parties prenantes à ces élections locales que je qualifie d’historiques fassent preuve de responsabilité et de maturité pour accepter le choix des populations et donner ainsi la chance à notre cher pays d’amorcer une nouvelle phase de son développement.

Je ne veux donc pas porter mon attention sur ces spéculations de fraude ou autre qui sont à tout le moins disgracieux.

  • Et si c’est le cas, quelles peuvent en être les conséquences ?

Je ne pense pas que ce puisse être le cas. Je me refuse à aller vers de telles conjectures. C’est le processus des populations et elles sont les meilleures garantes de l’intégrité de ce processus historique.

  • Vos mots de fin?

Je veux dire que nous sommes à un moment charnière de l’histoire du développement de notre pays. Nous avons une chance à saisir pour notre pays et nos populations. La coïncidence de calendrier entre cette échéance électorale et le lancement du Plan National de développement sont un ensemble d’indices pour nous indiquer la voie à suivre et nous faire mesurer l’importance des enjeux contenus dans ces élections.

Je  vous  remercie.

6 comments

  1. Like!! Really appreciate you sharing this blog post.Really thank you! Keep writing.

  2. Hey There. I found your weblog the use of msn. This is a really neatly written article. I will be sure to bookmark it and return to learn more of your useful info. Thanks for the post. I will certainly comeback.

  3. very cool post, i actually enjoyed this web site, carry on it

  4. I think this is one of the such a lot significant information for me. And i am happy studying your article. But want to remark on few basic issues, The web site style is wonderful, the articles is in point of fact excellent : D. Just right process, cheers

  5. Deference to op , some superb selective information .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*