Le sperme suisse est de mauvaise qualité, selon une étude de l’UNIGE.

La qualité moyenne du sperme des Helvètes est en dessous des normes de l’OMS, selon une étude réalisée par l’UNIGE auprès de plus de 2500 jeunes conscrits par l’armée. La Suisse rejoint les pays les plus touchés par une baisse de la qualité du sperme.

« Nous avons constaté qu’en général, la qualité du sperme est médiocre, voire critique pour certaines personnes », affirme au micro de la RTS Serge Nef, professeur au Département de médecine génétique et de développement à l’Université de Genève (UNIGE).

C’est la première fois qu’une étude à grande échelle de la qualité du sperme a été menée en Suisse. Pendant 15 ans, plus de 2500 recrues âgées de 18 à 22 ans se sont portées volontaires pour donner un échantillon. Trois critères ont ensuite été mesurés dans le sperme: la motilité des spermatozoïdes, leur nombre et leur morphologie, selon des valeurs fixées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Selon les chercheurs, qui ont publié leurs résultats dans la revue médicale Andrology, plus de 60% des échantillons ont au moins l’un des trois paramètres qui se situe en dessous des normes de l’OMS. Quelque 5% ont un problème pour les trois facteurs simultanément.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*