LES DELEGUES DES STUCTURES DE LA PLATEFORME DE REDUCTION DES RISQUES EN FORMATION A LOME

Un atelier de formation des acteurs nationaux en matière d’évaluation rapide des risques de catastrophe se tient du 15 au 17 avril à Lomé. Vue des participants Table d’honneur le Lt Col Akobi au milieu) L’atelier est initié par l’Agence Nationale de Protection Civile (ANPC) avec l’appui de la commission de la CEDEAO.

 Il réunit essentiellement les délégués des structures de la plateforme de réduction des risques de catastrophes impliqués dans l’évaluation. La finalité de ces assises est de doter les potentiels évaluateurs d’outil nécessaire pour effectuer une évaluation rapide des dégâts et besoins, en vue d’une réponse appropriée aux catastrophes ou situations d’urgence.

Il s’agira spécifiquement de familiariser les acteurs avec la méthodologie d’évaluation et de faire identifier et maîtriser l’usage des matériels nécessaires et de les adapter aux spécificités de leurs régions respectives.

Cette rencontre servira aussi de cadre d’appréhension des composantes d’un rapport d’évaluation rapide pouvant servir d’outils de plaidoyer et de mobilisation des partenaires. Un accent particulier sera mis sur les agents de l’action sociale des préfectures vulnérables. Les participants vont approfondir leurs connaissances au cours de cette période à travers des communications relatives à la politique humanitaire de la CEDEAO et son plan d’action, au rôle de l’ANPC dans la gestion des catastrophes naturelles et à l’identification des lacunes dans la pratique des évaluations. Ils seront également renseignés sur les directives opérationnelles des évaluations, le rôle des équipes d’évaluation dans la phase de secours, la construction du scénario et l’analyse de la réponse. Les travaux porteront en outre sur des exercices pratiques sur le terrain au cours desquels les participants procéderont à l’évaluation rapide des pertes et besoins d’assistance humanitaire d’une inondation accompagnée de vents violents dans une localité de la zone. La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le secrétaire général du ministère de la Sécurité et la Protection civile, le Lt Col. Akobi Messan en présence des représentants de la CEDEAO et d’autres personnalités. Celui-ci a au nom de son ministre de tutelle exprimé sa reconnaissance à la commission de la CEDEAO pour son assistance. Il a déploré l’impact des catastrophes naturelles sur la santé humaine et environnementale, exhortant les participants à prêter une oreille attentive aux formateurs et à faire tâche d’huile des informations qui seront données.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*