7 EME ANNIVERSAIRE DU PARTI UNION POUR LA REPUBLIQUE

Plusieurs activités ont marqué la célébration du 7ème anniversaire du parti Union pour la République (UNIR), du 12 au 14 avril à Lomé. Il s’agit des rencontres d’échanges et des réjouissances populaires ainsi des offices religieux notamment une prière musulmane à la mosquée du centre culturel islamique de Lomé, une messe d’action de grâce à la paroisse Notre dame de la rédemption de Bè Klikamé et un culte protestant à la paroisse d’Apégamé. Ces activités sont des occasions pour les militants et militantes du parti UNIR La prière musulmane d’exprimer, d’une part, leur reconnaissance à Dieu pour ses bienfaits dans la vie de la nation et d’autre part de prier pour la cohésion sociale et la paix au Togo et rendre grâce à Dieu pour la vie du parti durant les 7 années d’existence.  A la mosquée, l’imam de la mosquée, Cheikh Omar Ayoub a demandé à Allah d’illuminer le président du parti UNIR, Faure Gnassingbé et tous ceux qui œuvrent à ses côtés pour le rayonnement du parti. Il a demandé à Allah d’accompagner les dirigeants sur le reste des chantiers énormes qui restent encore et de garder le pays toujours dans la paix. Le président de l’Union musulmane du Togo, El hadj Inoussa Bouraima et le vice-président de parti UNIR en charge de la région Centrale, Atcha Dedji Affo, ont remercié les dignitaires musulmans et les fidèles d’Allah qui ont répondu à cette prière. Ils ont demandé aux militants de toujours prôné la paix et le vivre-ensemble partout où ils sont, d’être fiers de leur prochain et d’opter pour la réconciliation entre eux. Le père Yacinthe Ségbé a béni… …les membres du parti UNIR A la paroisse Notre dame de la Rédemption de Bè-Klikamé et à la paroisse d’Apégamé, les célébrants ont demandé au Tout-puissant de bénir le parti, ses dirigeants et ses membres afin qu’ils poursuivent ses œuvres pour le bonheur de la population. Ils ont appelé les militants et sympathisants du parti à l’occasion du dimanche des Rameaux à l’union, au vivre-ensemble et de chercher la bonté du Seigneur dans leur vie. Les officiants ont invité les membres de UNIR à avoir des mains innocentes, c’est-à-dire, sans violences, sans corruption et des cœurs purs, sans hypocrisie, sans mensonge avec un amour véritable s’ils veulent marcher avec Jésus-Christ. Pour le secrétaire exécutif du parti, Atcholi Aklesso le parti a voulu placer cette journée sous le signe de la prière et de l’unité. Il a précisé que les membres ont confié le parti au seigneur, afin d’implorer sa bénédiction sur tous les militants et sympathisants en général et au président du parti en particulier. « Nous voulons vraiment une unité dans notre pays pour qu’ensemble, nous puissions mener le développement pour le bien-être de tous les Togolais », a-t-il souligné. En marge de cette célébration, la cellule de réflexion du parti, le Mouvement des femmes unir (MFU) et les femmes musulmanes du parti ont organisé une rencontre d’échange et de sensibilisation sur la promotion de la paix et du vivre-ensemble. Ces assises ont connu la participation de la déléguée nationale du Mouvement des femmes UNIR (MFU), Raymonde Kayi Lawson de Souza, de l’ancien ministre Maria Apoudjak, des députés à l’assemblée nationale, des militants et sympathisants de UNIR. L’administrateur principal de la cellule de réflexion de UNIR, Esseni Kodjo Egnani a invité les femmes a prôné toujours la paix, la cohésion sociale, la convivialité et le vivre-ensemble pour le développement du pays. Il a souligné que sa cellule continuera les sensibilisations afin de permettre au parti de remporter la majorité lors des élections locales et l’élection présidentielle de 2020. Pour la déléguée nationale du MFU, Lawson Kayi, les femmes représentent plus de 52% de la population togolaise donc elles doivent se faire entendre. Elle a demandé aux femmes d’être des partisans de paix dans leur maison, d’être des exemples pour le Togolais d’ici et d’ailleurs. Elle les a exhortées à aller de l’avant en se présentant massivement aux prochaines élections locales. Dans la foulée, le bureau national du mouvement des jeunes pour Unir MJU a aussi initié une rencontre avec les principaux responsables politiques de ses sections de Lomé et d’Agoè-Nyivé afin de les entretenir sur le contexte de création du parti Unir, ses ambitions pour le Togo et ses perspectives d’avenir. Cette rencontre a été une occasion pour le MJU d’armer les participants pour les futures échéances qui nécessiteront un engagement fort pour faire gagner le parti UNIR en vue du bien être des Togolais. Il faut rappeler que le parti UNIR a été créé le 14 avril 2012 à Atakpamé et est dirigé par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*