25e EDITION DE L’ELECTION MISS TOGO LANCEE A LOME.

Le comité national Miss Togo a lancé, le mercredi 20 mars à Lomé, la 25e édition de l’élection Miss Togo au cours d’un petit déjeuner de presseLa grande messe de la célébration de la beauté togolaise qui allie, chaque année, la beauté, l’intelligence et la culture individuelle, est devenue l’un des événements les plus attendus au Togo. Elle est suivie par une grande partie de la population vivant au Togo et la diaspora. La compétition regroupe des candidates venues des cinq régions économiques du Togo qui s’affrontent lors des présélections régionales afin d’obtenir le ticket de qualification à la grande finale. A la finale, l’une d’entre elles est choisie pour porter la couronne de Miss Togo durant un an. Cette grande finale, qui se déroule le dernier samedi du mois d’août de chaque année au Palais des Congrès de Lomé (un site de 3.000 places), est diffusée en direct à travers plusieurs canaux de communication.

Pour se porter candidates, les jeunes filles doivent être de nationalité togolaise; jouir d’une bonne moralité; avoir entre 18 et 24 ans, et une taille minimum de 1m70; s’exprimer correctement en français; et être célibataire sans aucun engagement, ni précédemment mariée ou divorcée. Le dépôt des candidatures qui commence le jeudi 21 mars pour prendre fin le vendredi 5 juillet 2019, sera suivi de deux super-régionales. La première super-régionale qui aura lieu le samedi 20 juillet à Kara va regrouper les concurrentes des régions de la Kara, Centrale et Savanes tandis la seconde prévue le samedi 27 juillet à Lomé mettra aux prises les concurrentes des régions Maritime et Plateaux. La mise au vert des candidates finalistes démarre le mercredi 15 août tandis que la grande finale est prévue le samedi 24 août 2019 au Palais des Congrès de Lomé. A cette 25è édition, la société de téléphonie mobile Moov Togo garde le podium du sponsor officiel. Le concours national Miss Togo a connu des hauts et des bas, mais il a su s’adapter à la demande et aux critiques du public pour rester, aujourd’hui, le porte-flambeau de la culture togolaise tant au pays qu’à l’étranger. La Miss élue devenant de facto une ambassadrice culturelle du pays à travers ses nombreux voyages à l’étranger. Au cours de son mandat, celle-ci doit, sur une année, exécuter un projet social au profit des couches sociales vulnérables. C’est la façon pour le comité national et Moov de contribuer au développement du pays. Ce rendez-vous a permis également à la Miss Togo 2018, Ichabatou Gnongbo-Tchoro de faire le bilan à mi-parcours de son mandat à travers une projection vidéo. A peine élue, l’ambassadrice de la beauté togolaise, à l’invitation du Ministère du Tourisme, s’envole pour Paris en France, au Salon International du Tourisme TOP RESA 2018 Paris, Porte de Versailles, pour animer le stand du Togo et vendre cette destination aux visiteurs. A cette première sortie en France, outre le Salon du Tourisme, la Miss Ichabatou s’est rendue à Amiens sur invitation de l’Association Picardie Togo, une ONG partenaire du Comité National Miss Togo depuis 1999 qui a permis de mener plusieurs actions humanitaires et assistance notamment dans des hôpitaux et écoles au Togo et d’aider des démunis. Toujours à Amiens, la Miss a eu des réunions avec d’autres partenaires tels que le Secours populaire, Rotary Club Amiens et la Croix Rouge d’Amiens. La visite à Amiens chez Picardie Togo a aussi permis à la reine de la beauté togolaise de rencontrer des partenaires potentiels pour le financement de son projet social. Ajoutant l’acte à la parole, elle a participé à un empotage d’un container humanitaire (rempli de matériels scolaires et équipements médicaux et des produits pharmaceutiques pour les centres de santé) vers le Togo. Mlle Ichabatou Gnongbo-Tchoro a effectué à ce jour d’autres séjours en France, en Belgique et en Côte d’Ivoire. Elle a été reçue comme les précédentes Miss dans les représentations diplomatiques du Togo à Paris : notamment à l’Ambassade du Togo en France et la représentation du Togo auprès de l’UNESCO et de la Francophonie, ainsi qu’à Bruxelles en Belgique. Projet Social de la Miss Togo 2018 L’Election Miss Togo, c’est aussi un combat social pour le développement. Le 11 janvier 2019, elle a procédé au lancement officiel de son projet social : « Appui aux femmes victimes de la fistule Obstétricale » en marge de sa participation à la célébration de la fête traditionnelle Kamaka à Bafilo, son village d’origine. Dans ce sens, Mlle Ichabatou Gnongbo-Tchoro a choisi de s’engager principalement, en 2018-2019, à apporter une assistance morale, matérielle et financière aux femmes victimes de la fistule obstétricale, souvent stigmatisées et abandonnées par leurs proches. En parallèle, elle réalisera des actions en faveur de la protection de l’environnement en milieu scolaire. En plus, elle veut achever le projet de son prédécesseur, intitulé « Réinsertion des prisonniers ». Pour ce faire, elle a déjà fait une évaluation des besoins de la prison de Tsévié après une visite dans cet établissement pénitencier, où elle est intervenue pour la libération d’une femme détenue qui était presque à terme de sa grossesse. Le 7 décembre 2018, à l’occasion de la célébration de la 70è Journée Internationale des Droits de l’Homme, la Miss Togo 2018 a profité de sa présence à la prison civile de Lomé pour faire un don de vivres (riz, spaghetti, bidons d’huile végétale), non vivres (pagnes uniwax, eau de javel, papiers hygiéniques) et des équipements pour le renforcement des unités du programme de réinsertion des locataires de cette maison d’arrêt et de correction. Le président du Comité National Miss Togo, Gaspard Kodjo Baka et le directeur général de Moov Togo, Tabhiret Abdellah ont participé au petit déjeuner de presse de lancement de la 25e édition Miss Togo. ATOP/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*