Heurts et blessés à Paris lors de la 18e mobilisation des « gilets jaunes.

Un important incendie s’est déclaré dans un immeuble qui a dû être évacué près des Champs-Elysées, faisant 11 blessés légers samedi en marge de l’acte 18 de la mobilisation des « gilets jaunes ».

Le feu est parti d’une banque, au rez-de-chaussée. Le quartier a été bouclé et l’incendie maîtrisé peu avant 14h00.

Selon un bilan provisoire, l’incendie a fait 11 blessés légers, parmi lesquels deux policiers, selon les pompiers.

« La situation demeure extrêmement compliquée au niveau du bas des Champs-Élysées. De nombreux individus ont commis des dégradations et pillages dans le secteur », a indiqué la préfecture de police de Paris. Quelque 80 personnes ont été interpellées, selon un bilan communiqué à 13h30 par la préfecture. Et 30 personnes placées en garde à vue, a annoncé le parquet de Paris.

Scandant des slogans anticapitalistes et anti-policiers, des groupes s’attaquaient à des magasins de luxe (Hugo Boss, Lacoste, Nespresso…) et à des restaurants des Champs-Elysées, au cœur de la capitale française, où ont convergé des milliers de manifestants, rappelant les scènes de violences qui avaient fait le tour du monde en décembre et janvier.

Des casseurs

« Des professionnels de la casse et du désordre équipés et masqués ont infiltré les cortèges », a réagi le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, dans un message publié sur Twitter et assorti d’une photo de manifestants vêtus de noir.

« Aucun doute permis: ils appellent à la violence et sont là pour semer le chaos à Paris. »

Ces dernières semaines, la tendance était à la décrue. Le 9 mars, 28’600 personnes sont descendues dans la rue dans toute la France dont 3000 à Paris, selon les autorités, soit le total le plus faible depuis le 17 novembre.

Ce 18e samedi consécutif de mobilisation coïncide par ailleurs avec la fin des deux mois de « grand débat national », un exercice inédit imaginé par l’exécutif comme une réponse au malaise exprimé lors de cette crise.

reuters/lan

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*