Elisabeth EssodolomPALI-TCHALLA vante le karité du Togo à la 12ème Conférence Internationale annuelle sur le Karité à Accra au Ghana .

 

Le Togo est l’un des plus grands pays producteurs de karité au monde et suscite la convoitise des grands groupes mondiaux de la pharmacie, de la chocolaterie et du cosmétique et d’autres multinationales qui se servent de cette matière première. Depuis deux ans, l’étendard du karité made in Togo est porté par Mme Elisabeth Essodolom PALI-TCHALLA, présidente de la filière karité du Togo(FIKATO) et Directrice Générale de la Société Togolaise du Karité (STK). Celle qui est affectueusement appelée « Maman Karité » parcourt désormais les quatre coins de la planète pour vanter les qualités du karité made in Togo. Du 11 au 14 Mars 2019,  la défenseure du  meilleur avenir de la filière karité dans son pays a représenté le Togo à la 12ème édition de la Conférence Internationale annuelle sur le karité qui s’est tenue à Accra dans la capitale ghanéenne.   Après Abuja en Mars 2018, la conférence Karité 2019 a réuni près de 500 parties prenantes  régionales et internationales de l’industrie du karité notamment les PDG de grandes entreprises, des investisseurs, des collectrices, des exportateurs, des marques et des détaillants de plus de 25 pays. Placée sous le thème : karité 2019, dévoiler la valeur du karité, la conférence de cette année a démontré la tendance à la hausse continue de l’industrie du karité afin d’apporter une valeur ajoutée à ses principaux acteurs à travers le monde. Aux côtés des acteurs du monde karité venu de tous les coins de la planète, Mme PALI-TCHALLA, qui avait obtenu en 2018 à Abuja au Nigéria l’entrée de son pays dans l’Alliance Globale du Karité (AGK), a pris une part très active à tous les panels de discussions autour des thèmes tels que la maximisation des avantages économiques dans les pays producteurs, l’atténuation des changements climatiques et la stimulation de la consommation mondiale.  En outre, cette grande rencontre d’Accra a offert également l’occasion aux membres et aux partenaires de l’AGK de présenter les produits issus du karité à l’expo karité 2019, d’assister à des séances « B to B » et de se rendre sur le terrain pour apprendre davantage sur la mise en œuvre de l’initiative karité durable.« Je crois que notre plus grand défi qui se dresse devant nous c’est d’arriver à transformer nos produit sur place. Ce n’est qu’à ce prix que nous pourrons gagner efficacement  le pari de l’autonomisation économique de ces milliers de femmes qui vivent des activités autour du karité. C’est pourquoi je voudrais saluer ici les efforts de mon président, son Excellence Faure Essozimna GNASSINGBE, qui met les moyens pour nous permettre de relever ce défi », nous a confié  Mme PALI-TCHALLA à la fin des travaux de la conférence karité 2019. Classé parmi  les sept premiers pays producteurs du karité dans le monde, le Togo compte tirer profit de ce secteur qui emploie notamment des centaines de milliers de femmes. Depuis 2016, Mme Elisabeth Essodolom PALI-TCHALLA, réorganise le secteur à travers plusieurs formations en renforcement de capacité offertes à plusieurs centaines d’actrices du domaine. Aujourd’hui, la présidente de la filière karité a aidé à la mise en place de plus 80 société coopératives afin de fédérer les efforts des femmes en milieu rural dans la dynamique de  l’autonomisation économique de la femme pour lutter contre la pauvreté. GK

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*