L’interview du Mois Rencontre avec une Femme Dynamique: Madame Kifayath Morou présidente de l’Association Be a Blessing.

 

 

Bonjour madame KIFAYATH, pouvez-vous vous présenter en deux mots ?

Il est si difficile de parler de soi…. (Rires)

Kifayath Morou est une jeune dame active qui cherche toujours le meilleur moyen pour coupler sa réussite personnelle dans la vie au développement de sa communauté et de son pays.

Juriste de formation, membre de plusieurs mouvements de jeunes dont la Jeune Chambre Internationale (JCI), elle est entrepreneure sociale et de ce fait crée de l’impact tout en créant de la valeur et du profit.

Membre de la JCI Lomé Prestige depuis 2014 et présidente locale pour le compte de l’année 2019.

Quelles sont vos actions tout au long de l’année 2018 ?

2018 a été une année particulièrement riche en actions sur divers plans.

Elle a débuté sur une belle note à travers ‘organisation de la sortie officielle de la JCI TOGO dans la salle de spectacle de Canal Olympia Godopé le 20 janvier 2018.

Elle s’est poursuivi avec la participation à l’incubateur de l’Entreprenariat Social et Solidaire de l’OIF dont nous sommes sorti certifiée comme meilleur projet pouvant apporter un changement positif réel dans la communauté, «  L’espace MaLiberté » en juillet 2018.

Nous avons bouclé l’année avec plusieurs victoires : succès à l’examen du CFA de couture, ma passion, et enfin la présidence locale de la JCI Lomé Prestige pour 2019.

Vous êtes la présidente de l’association Be a Blessing, depuis combien de temps !

J’ai été élue à la tête de l’Association Be a Blessing depuis le 26 Août 2018 lors de l’assemblée générale constitutive.

Votre association a quelle mission, et Comment est venue l’idée de créer cette association ?

L’association a pour but de promouvoir l’amélioration de la vie des jeunes togolais et de contribuer à l’autopromotion des jeunes par l’entrepreneuriat.

L’idée de l’association est venue quand nous avons remarqué plusieurs besoins et défis dans la communauté et auxquels nous pouvons nous répondre en vue de participer à l’amélioration des conditions des uns et des autres pour un lendemain.

Combien de membres l’association compte-t-elle ?

A ce jour une vingtaine de membres dont des membres à jour et des membres sympathisants.

Quelles sont, parmi vos actions, celles qui ont le mieux fonctionné ?

Les actions qui ont jusque-là réussi avec éclat sont multiples.

Avec bonheur, nous pouvons inscrire la collecte des livres pour la Bibliothèque Mobile,  les deux tournées de la bibliothèque mobile en Août et en Novembre 2018 dans les préfectures de l’Avé et d’Agoè-Nyivé notamment au CEG Noépé-Aképé, au CEG Atidjin, au Complexe Scolaire Les Lumières et à Dangbéssito au Centre de Développement de l’Enfant La Bonté.

Avec les 25 meilleurs participants de la Bibliothèque Mobile nous avons pris part la foire internationale du livre de Lomé le 10 novembre 2018 et cela a fait naître en 4 d’entre eux (élèves dans l’Avé) l’envie d’écrire des œuvres littéraires. Ils ont déjà des manuscrits de leurs œuvres.

L’opérationnalisation du siège de l’Association, qui se situe à Sanguéra en face de la Pharmacie Sanguéra.

Quelles sont les activités à mettre à l’actif de votre association à ce jour ?

A notre actif, nous avons deux grands projets qui sont reconnus comme projets sociaux et solidaires car apportant des solutions effectives et efficaces dans nos communautés : Notre Bibliothèque Mobile et l’ESPACE MALIBERTE

L’espace MALIBERTE est un espace de travail mis à disposition des travailleuses et travailleurs (couturières, tailleurs, accessoiristes) du textile défavorisés ou manquant de moyens pour ouvrir leur propre atelier.

Combien de temps vous avez mis pour mettre en place cette association ?

La période entre la décision de créer l’association et l’action de sa création a été très rapide en raison de la motivation des membres fondateurs à apporter leur pierre à l’édifice. Le tout s’est fait en moins de deux mois.

Pour les togolais qui sont encore réticents pour contribuer et pour adhérer, quel appel pouvez-vous leur lancer ?

A toutes les personnes de bonne volonté qui hésitent à faire le geste de l’action, nous vous invitons à sortir de votre zone en vous rappelant que c’est là que commence la citoyenneté : trouver un problème et y apporter une solution durable.

Quels mots avez-vous à l’endroit de la jeunesse ?

Nelson Mandela disait «  Un peuple qui lit est un peuple qui gagne ». J’invite donc les jeunes togolais à lire beaucoup d’œuvres édifiantes.

Je souhaite aussi que les jeunes soient encore plus entreprenants et très téméraires, qu’ils n’abandonnent pas leur rêve ou objectif dès le premier obstacle. La persévérance étant la clé de tout succès, personnel ou professionnel.

Mot de fin ou un message de vœux pour cette nouvelle année qui s’annonce.

Merci à toutes les personnes qui nous soutiennent : les amis, les partenaires et les responsables des établissements où nous sommes allés faire les actions. Merci au ministère du Développement à la Base, de la Jeunesse, de l’Artisanat et de l’Emploi des Jeunes.

J’en profite pour lancer un appel aux acteurs du livre du Togo à nous soutenir. Les entreprises ayant des volets éducatifs peuvent au travers de nos actions toucher leur cible : nous leur permettons d’externaliser la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE)

MERCI à vous en particulier de nous avoir permis de  vous parler de ce que nous faisons.

Heureuse année à tous.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*