TOGO: ATELIER SUR LE BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME.

 

Un atelier de formation sur la lutte contre le blanchement de capitaux et le financement du terrorisme se déroule du 7 au 11 janvier à Lomé. C’est une initiative du Centre de formation des professions de justice (CFPJ), avec l’appui technique et financier du l’Union européenne (UE), à travers le Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (GIABA).

Cet atelier fait partie de la série de rencontres inscrites au programme du projet

« SAMWA » ou « Projet de renforcement des  capacités de lutte contre le blanchiment de capitaux en Afrique de l’Ouest » élaboré dans le cadre du 10ème Fonds Européen de Développement (FED). Il a pour objectif d’approfondir les connaissances des participants que sont des fonctionnaires des agences d’application de la loi en charge du renseignement et d’investigations judiciaires, des responsables des enquêtes douanières et des formateurs de leurs centres de formation, des magistrats, sur les techniques d’enquêtes en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Au cours de cet atelier, les participants seront entretenus sur onze thèmes en lien avec le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Il s’agit entre autres, de « l’enquête financière », « la gestion opérationnelle d’enquête pénale de blanchiment de capitaux et financement du terrorisme », « la mise en œuvre de la coopération internationale » et « l’interrogatoire en matière financière ».

En ouvrant les travaux de cet atelier, le directeur de cabinet du ministère de la Justice et des Relations avec les Institutions de la République, Innocent Kossivi Egbétonyo, a salué la tenue de ces assises qui, selon lui, permettront d’outiller d’avantage les acteurs de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme face aux effets dévastateurs de ces fléaux. Il a de ce fait rendu hommage aux pays membres du GIABA, dont le Togo qui ne ménagent aucun effort pour

Contre carrer l’impact négatif de ces attitudes sur le quotidien des populations.

Le président de la Cellule nationale de traitement des informations financières du Togo (CENTIF-Togo) et correspondant national du GIABA, Tchaa Bignossi Aquiteme, a souligné la pertinence du projet « SAMWA » qui est une preuve de lutte efficace contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

La directrice générale du CFPJ, Madame Suzanne Soukoude Fiawonou a, après avoir remercié tous les acteurs ayant contribué à la tenue de cet atelier, réitéré la nécessité d’organiser une telle formation et invité les participants à traduire dans les faits les conclusions des travaux.

Le premier secrétaire et chef de coopération à la délégation de l’UE à Lomé, Vincent Viré a félicité le Togo pour ses efforts en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme ; des phénomènes contre lesquels il a souhaité une étroite collaboration des Etats.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*