63ème  SESSION DE LA CONDITION DE LA FEMME A NEW YORK

Une délégation parlementaire togolaise, conduite par la présidente de l’assemblée nationale, Madame Yawa Djigbodi TSEGAN, a participé le 13 mars dernier au siège de l’ONU à new York, à la 63e session de la condition de la femme. Organisée dans la foulée de la journée internationale de la femme, la rencontre s’est déroulée sous les auspices de l’Union interparlementaire UIP et de l’entité de L’ONU chargée de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes.

Cette session a été une occasion pour les délégués presque toutes des femmes d’échanger sur les voies et moyens devant permettre aux femmes d’avoir un meilleur  accès à la protection sociale, au service publique et aux infrastructures.au cours des débats ayant meublés cette journée, l’accent a été mis sur le rôle vital que les parlements pourrais jouer en veillant que des ressources suffisantes soient allouer et des politiques adoptées en faveur de l’égalité des sexes en particulier dans les domaines des régimes de protection sociale, des services publiques et des infrastructures.

Très applaudies et sollicitée, madame Djigbodi TSEGAN dont l’élection au Togo a valu des félicitations unanimes des délégués a partagé avec ceux-ci l’expérience de la finance inclusive. Une initiative du chef de l’état togolais Faure GNASSINGBE qui participe à l’autonomisation de la femme togolaise.la présidente de l’assemblée nationale a par ailleurs fait des propositions dans le but de préparer et encourager la femme et en particulier la jeune fille à s’engager davantage dans les affaires de sa communauté et en politique.

Au cours de leur séjour  new-yorkais, les parlementaires togolaises ont été conviées le  14 mars à une session interactive de haut niveau des ministres chargés des affaires féminines de la CEDEAO sur le thème accès des filles à la protection sociale et au service publique comme moyen de combattre le mariage des enfants en Afrique de l’ouest. Les situations des différents pays ayant pris part à cette rencontre ont été exposées, et les bonnes pratiques en la matière ont fait l’objet des échanges entre les participants.

Ulrich AMEGA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *