20ème journée internationale de la femme

20 EME JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME

L’apothéose de la célébration par anticipation de la 20 ème édition de la journée internationale de la femme (chaque 8 mars) a eu lieu le vendredi 6 mars à Lomé.

Elle a été marquée par la prestation des groupes folkloriques des femmes, des sketchs sur la non-violence, la valorisation de la femme ainsi que sur le respect de leurs droits et devoirs. Des artistes togolais de la chanson tels que Cecile Méba, King Messan et Mac Show et de l’humoriste togolais Gogoligo ont également été de la partie.

Placé  sous  le  thème  mondial  « Autonomisation  des  femmes  –  autonomisation  de l’humanité : Imaginez ! » et national : « Autonomisation des femmes pour la prospérité du Togo », cet événement a été à l’actif du ministère de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation. Il a connu la présence des autorités politiques, traditionnelles, religieuses et militaires ainsi que des partenaires au développement, des responsables des organisations de la société civile et des groupements des femmes.

Cette édition a permis de jeter un regard sur les actions menées par le gouvernement pour la promotion et le bien-être de la femme togolaise. Elle a également été une occasion pour revoir les défis à relever et les opportunités à saisir pour l’amélioration de la situation socio-économique des couches les plus défavorisés et vulnérables.

Cette journée offre une opportunité à tous les pays de faire le bilan des avancées et défis dans la situation des femmes et de sensibiliser l’opinion internationale à la prise d’action en ligne avec un thème pour améliorer les conditions de la gent féminine.

La ministre en charge de l’Action sociale, Madame Ekoue Ahoéfa Dédé a révélé que le bien-être et la promotion de la femme sont des préoccupations quotidiennes du gouvernement, raison pour laquelle, l’exécutif s’est  engagé, avec l’appui des  partenaires techniques et financiers à  mener des actions relatives  entre autres à la santé de la femme et de la jeune fille, à l’économie, à l’agriculture, à l’éducation et  à  la  formation.  Madame  Ekoué  a  énuméré  entre  autres    le  Programme  National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire (PNIASA), la Campagne pour l’Accélération de la

Réduction de la Mortalité Maternelle et néonatal (CARMMA) ainsi que le Fonds National de Finance

Inclusive (FNFI) avec son premier produit Accès des Pauvres aux Services Financiers (APSEF) qui au delà des prévisions, compte 331 021 bénéficiaires dont environ 297 900 femmes. L’oratrice a fait savoir que  pour  accompagner  davantage  les  femmes  togolaises  en  vue de  leur  autonomie  financière,  le gouvernement en collaboration avec ses partenaires envisage le lancement prochain de deux nouveaux produits financiers en l’endroit des jeunes et les agriculteurs ainsi que la mise en place dans chacune des régions, d’un centre de promotion multiservices ainsi que des kiosques d’information.

La Coordonatrice résidente du Système des Nation Unies au Togo, Khardiata Lo N’Diaye a, à cette occasion, présenté le message du Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki-moon sur cette célébration. Dans ce message, M. Ban Ki-moon a exhorté toute la communauté à se lever contre la discrimination et les attaques tous azimuts dont les femmes et les jeunes sont victimes dans des pays tels que, l’ex-Yougoslavie, Somalie, Nigéria et la Syrie. Il a aussi convié les gouvernants à donner les meilleurs moyens d’actions à la gent féminine telles que la mobilisation des ressources ainsi que leur inclusion politique et sociale pour favoriser la stabilité et la dignité de l’être humain, car elle représente l’espoir d’accéder à un développement durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *